Théâtre
[Critique] Généreuse Ronde de Nuit au Théâtre du Nord

[Critique] Généreuse Ronde de Nuit au Théâtre du Nord

08 avril 2014 | PAR Audrey Chaix

Pour quatre représentations, le Théâtre du Nord a invité le Théâtre Aftaab sur ses planches avec leur pièce La Ronde de Nuit. Un projet en partenariat avec le Théâtre du Soleil et soutenu par Ariane Mnouchkine, dans une mise en scène d’Hélène Cinque. Sur scène, une troupe de dix-huit comédiens, dont une grande majorité vient d’Afghanistan, réunis pour raconter une histoire de solitude, d’émigration et de nostalgie du pays. 

Nader vient de prendre ses nouvelles fonctions : il est gardien de nuit dans un théâtre qui pourrait bien être l’un de ceux de la Cartoucherie. Alors qu’il s’apprête à faire sa première ronde de nuit, une succession d’événements s’enchaînent et font de cette première nuit la plus mouvementée de sa carrière, probablement. Une prostituée, un policier, une émigrée russe, un ami afghan de passage… et surtout, une horde d’émigrés afghans qui fuient leur pays pour passer en Angleterre, et qui demandent l’asile sous le toit du théâtre lors de ce qui s’annonce être la nuit la plus froide de l’hiver.

Hélène Cinque et la troupe du Théâtre Aftaab proposent ici une pièce pleine de générosité et d’enthousiasme, qui évoque la douleur de ceux qui ont dû fuir leur pays pour des raisons politiques. Ils nous offrent ainsi de belles tranches de rigolade, notamment lorsque Nader parle sur Skype avec sa famille restée en Afghanistan : le choc des cultures, par écrans interposés, donne lieu à des beaux quiproquos dignes de nos comédies préférées. Ces moments comiques alternent avec une émotion poignante, qui transparaît notamment au travers des rêves et des cauchemars des émigrés.

Le public du Théâtre du Nord a ainsi offert un bel accueil à cette troupe qui envahit le plateau avec chaleur, et propose un théâtre à la fois influencé par une culture orientale que l’on ne voit pas souvent sur les planches françaises, et qui pourtant est construit selon les codes de la dramaturgie occidentale. Un joli moment, où la troupe aussi bien que le public aura trouvé son plaisir.

 

Photos : © Michèle Laurent

Infos pratiques

Théâtre de la Paillette
Théâtre Saint Médard
theatre_du_nord

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture