Théâtre

Chantiers Europe, deuxième édition au Théâtre de la Ville

Chantiers Europe, deuxième édition au Théâtre de la Ville

02 juin 2011 | PAR Christophe Candoni

Du 3 au 19 juin, les chantiers d’Europe reviennent au théâtre de la Ville pour leur deuxième édition. 7 spectacles, 3 concerts et des lectures sont au programme.

Emmanuel Demarcy-Mota est un programmateur toujours attaché à tisser des liens avec les théâtres d’Europe. Chacun de ses engagements le prouve. Il a fait revenir après des décennies d’absence à Paris le Berliner Ensemble entre autres. Inaugurés l’année dernière avec Roberto Saviano et la venue pour la première fois au Théâtre de la Ville du célébrissime Piccolo teatro de Milan qui donnait quelques représentations de Juste la fin du monde de l’auteur français Jean-Luc Lagarce mis en scène par l’italien Luca Ronconi,  les Chantiers Europe proposent en fin de saison un programme indépendant de spectacles annoncés assez tardivement et centrés sur l’ouverture géographique et esthétique. C’est tout l’esprit de ces Chantiers qui se positionnent comme un carrefour où se croisent les identités et les cultures, pour faire découvrir des nouveaux artistes et des modes de représentation inhabituels. Le festival s’étend pour sa deuxième édition et invite trois pays représentés par des institutions et des artistes prestigieux et des jeunes compagnies indépendantes. Il s’agit une nouvelle fois de l’Italie, un pays où la culture est particulièrement malmenée, mais aussi du Royaume-Uni et du Portugal (avec une soirée Fados).

En ouverture, Patrice Chéreau présente I am the Wind, créé au Young Vic de Londres, c’est la deuxième pièce de Jon Fosse qu’il met en scène cette saison. Mario Martone est connu aussi comme cinéaste, on pourra découvrir les Operette morali de Giacomo Leopardi. Il s’agit d’un texte du 19ème siècle, fondateur de l’unité culturelle italienne au moment où la botte fête les 150 ans du Risorgimento. La nouvelle génération d’artistes italiens sera représentée par Ascanio Celestini et Flavia Mastrella.

Un théâtre itinérant et protéiforme, des performances, des installations sont proposés par des artistes européens majeurs dont le geste artistique se situe à l’agencement du culturel et du politique et vise à produire un discours civique. Roadkill de Cora Bissett est un spectacle qui s’annonce « explosif », plusieurs fois primé dans le monde, qui interroge la condition féminine au Bénin. D’autres compagnies de Grande-Bretagne seront présentes, l’Action héro pour des spectaculaires cascades américaines dans Watch me fall et la Compagnie 1927 pour The animals and children took to the streets influencé par le cinéma muet du début du XXème siècle.

Katie Mitchell avec Five stages of truth propose une petite leçon de théâtre qui s’annonce passionnante puisqu’elle mettra en scène le monologue d’Ophélie dans Hamlet de Shakespeare montée en suivant les préceptes des différentes écoles de Brecht à Stanislavski.

En développant une idée de l’Europe toujours plus élargie, Emmanuel Demarcy-Mota pense déjà à la poursuite des chantiers la saison prochaine en juin 2012 qui pourrait bien devenir les chantiers du monde.

Infos pratiques

Saman Salour : 2 films au cinéma!
Sindbad le marin, l’invitation au voyage du Théâtre National de Toulouse
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

2 thoughts on “Chantiers Europe, deuxième édition au Théâtre de la Ville”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *