Théâtre
Ça va pas Georges? Les Diablogues s’invitent sur le Chemin de Ronde du Fort Saint André

Ça va pas Georges? Les Diablogues s’invitent sur le Chemin de Ronde du Fort Saint André

20 juillet 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le festival Villeneuve en scène accueille jusqu’au 27 juillet un spectacle déambulatoire dans le superbe Fort Saint André. C’est sur le chemin de ronde, d’où les gardes scrutaient le Pape de l’autre côté du Rhône, que vous entendrez les dialogues surréalistes et très bien menés de la compagnie A l’Abordage! Chaussez vos talons plats et en route pour le théâtre!

Ils sont deux et commencent par se disputer très fort sur une question très sérieuse… d’identité nationale! L’un reproche à l’autre d’être étranger, l’autre le convint peu à peu qu’ils ont plus en commun que prévu, une cousine Paulette, la passion pour une comédienne qui a abandonné la natation, ou l’inverse… et quelques inquiétudes vis-à -vis de la police.

Gil Bourasseau et Ivan Gouillon s’inspirent du célèbre texte comique de Roland Dubillard, Les Diablogues. Dans une veine à la Raymond Devos les contrepèteries et les syllogismes ubuesques jaillissent. Ils nous promènent, dans tous les sens du terme, en nous faisant croire à une histoire dont on ne peut jamais deviner la fin. L’esprit du texte est joyeusement tortueux à l’image des escaliers rocambolesques qu’ils nous font grimper pour nous hisser au plus haut du monument – avec vue sur Avignon incroyable – pour rire aux éclats de ces courtes pièces de théâtre qui s’enchaînent pour notre plus grande joie.

A Villeneuve en scène, ce spectacle est un indispensable de drôlerie et de sensibilité, il est aussi l’occasion de découvrir le Fort Saint André comme jamais, offrant une âme contemporaine et légère à la forteresse militaire.

 

 

 

Rencontre avec Vincent Macaigne « Il faut accepter que le théâtre meurt »
Red Hot Chili Peppers: dernier titre sur le net
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *