Théâtre

[AVIGNON OFF] Work In Regress au Théâtre de la Bourse du Travail CGT

[AVIGNON OFF] Work In Regress au Théâtre de la Bourse du Travail CGT

19 juillet 2017 | PAR Elie Petit

Dans Work In Regress, le trio du Collectif La Plateforme mélange des extraits d’entretiens menés de 2012 à 2014 dans le Nord de la France, pour mettre en lumière un état des conditions de travail en France. Une sorte de worst-off du travail, très actuel en ces temps de débats parlementaires sur la reforme du code du travail et la question de la pénibilité.

Les 3 acteurs, cravatés, débutent dans le public, comme pour nous dire que c’est chacun qui est concerné. Dès le départ, les témoignages sont mêlés. Trop peut-être. On attend impatiemment qu’ils prennent plus de temps, donne du temps à la parole des travailleurs.

Les 3 acteurs ont compilé puis mis en scène le résultat d’une enquête rassemblant 200 témoignages de travailleurs, recueillis entre 2012 et 2014 dans le Nord de la France. Quand les bribes font place aux témoignages plus longs, on touche le cœur de la dureté des conditions de travail à l’ère de la robotisation, de l’accélération des cadences.

Un témoignage qui prend tout son sens à l’heure du débat parlementaire sur la réforme du code du travail. Députés macronistes y verraient une réalité que leurs mettent devant le nez les députés de la France Insoumise. En plus noir peut-être même.

Et c’est là la difficulté de l’exercice : on assiste à un worst-off d’anecdotes où le travail n’est que douleur, pénibilité empruntant au sexisme, au racisme, au harcèlement, parfois sexuel. En somme, le pire du travail et des petits patrons.

Les passages sur le suicide, le burn out et l’influence des open space sont forts. En revanche, l’introduction sur l’origine du mot travail dans la désignation d’instruments de tortures et la conclusion sur la considération pour le travail des acteurs sont remâchées.

Au final, un exercice réussi, des témoignages précieux. Et un lieu dans lequel ce débat, via le théâtre a le mérite d’exister, de belle manière.

Interprète(s) : Pierre Boudeulle, David Lacomblez, Jacob Vouters, Consulting : Christophe Moyer, Body-coaching : Sabine Anciant, Président-régisseur-général : Jean-François Métrier

Au Théâtre de la Bourse du Travail CGT, À 17H00 : DU 7 AU 30 JUILLET – RELÂCHES : 10, 17, 24 JUILLET

[Ban d’essai] Tous marteaux d’eau de coco
[AVIGNON OFF] La dame de chez Maxim’ à l’Atelier Théâtre Actuel
Elie Petit
https://www.instagram.com/elie_petit/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *