Théâtre
[Avignon Off] Les eaux lourdes font entrer la mémoire dans la folie

[Avignon Off] Les eaux lourdes font entrer la mémoire dans la folie

10 juillet 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

les eaux lourdes 2[rating=4]
Coup de cœur pour ce texte inédit de Christian Siméon, auteur du superbe
Cabaret des hommes perdus. Les eaux lourdes nous amènent dans le surgissement de la mémoire française,dans la folie d’une passion amoureuse.

La mise en scène de Thierry Falvisaner joue la carte de l’archétypal contemporain : le plateau est à tendance nue, cela on le découvrira un peu plus tard, après que Pierre (Christophe Vandevelde) se soit réveillé en sursaut dans un cauchemar atroce où il est question de Gestapo. On le découvre enlacé dans les bras d’une femme qu’il dit ne pas aimer, Alix (Julie Harnois). Il est hanté par le fantôme bien vivant de Mara (Elizabeth Mazev), sa première femme, qui a tué son premier fils et qui élève le second, débile léger à la mémoire folle, Ian (Arnaud Aldigé).

Le spectacle est une belle montée en puissance glissant d’un rapide mélo à un passionnant  thriller psychologique qui s’avère politique. Le jeu d’Elisabeth Mazev relève du génie, dans une leçon du théâtre où tout lui est accessible. Elle est l’hystérique, le clown triste, celle qui sait changer l’émotion à la demande et qui fait de Ian (le tout aussi bon comédien Arnaud Aldigé) son jouet de souffrance. Elle est cynique, acide, tournant son attitude comme l’on retourne sa veste.

Mais dans cette pièce, les bons et les méchants ne sont pas forcément ceux que l’on croit et les surprises se font belles et nombreuses dans un rythme marqué par des chansons kitsch.

Un très bon spectacle !

Infos pratiques

Centre Pompidou Metz
Condition des soies
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture