Théâtre
Avignon OFF : Le souffleur de Paolo Crocco

Avignon OFF : Le souffleur de Paolo Crocco

25 juillet 2022 | PAR David Rofé-Sarfati

Les dieux ont pourvu à Paolo Crocco, un physique, une voix, des mains et un petit accent italien sublimes de sex appeal, tandis que ceux du théâtre l’ont enjoint d’incarner le rôle d’Ildebrando Biribò dans la pièce du regretté Emmanuel Vacca. Le résultat est divin.

Emmanuel Vacca qui nous a quitté trop tôt l’année dernière était un acteur, auteur, mime, clown et conteur, un artiste rare.  Après le remarqué l’Ami, il écrit la pièce :  Ildedrando Biribò ou un souffle à l’âme. Son texte ressemble à un délire, le délire d’un auteur captivé par un détail, par une anecdote quasi insignifiante. Sauf que le tout est enfermé dans ce détail essentiel, édifiant. L’histoire d’Ildebrando Biribò est celle du souffleur de la première représentation mondiale de Cyrano de Bergerac au Théâtre de la Porte Saint-Martin. Ce soir-là, le 28 décembre 1897, à la fin de la représentation, on le trouva mort dans son trou.

Avec l’autorisation du Grand Manitou, Ildebrando Biribò ressuscite devant nous sur scène pour nous livrer ses secrets : sa mort, sa vie, sa passion pour le théâtre. Le seul en scène est un hommage à ces hommes de l’ombre ; il est aussi au travers d’eux un témoignage d’amour pour le théâtre. 

Tandis que  le texte est une louange pour le théâtre, Paolo Crocco (immense comédien), Fabio Marra (collaboration artistique), Luc Dégassart pour les lumières, Pauline Zurini et Bernadette Tisseau pour les costumes rendent un hommage aiguisé et respectueux au formidable texte d’Emmanuel Vacca. La forme est merveilleuse, onirique, travaillée. Et Paolo Crocco au sein de la scénographie inventive nous livre sa partition pleine de poésie et d’humour.

Une pièce essentielle à tout festivalier.

Le souffleur

Texte : Emmanuel Vacca

Mise en scène et interprétation : Paolo Crocco

Collaboration artistique : Fabio Marra

Lumière : Luc Dégassart

Régie plateau : Alberto Taranto

Composition : Claudio Del Vecchio

Costumes : Pauline Zurini, Bernadette Tisseau

<

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à retrouver ici.

Visuel Affiche 

Rhinocéros de Ionesco avec la merveilleuse Catherine Hauseux
Avignon OFF : « Oublie-moi », un spectacle que vous n’oublierez pas
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture