Théâtre

[Avignon Off] « La Peur » de Stefan Zweig : valse tendue et prenante

[Avignon Off] « La Peur » de Stefan Zweig : valse tendue et prenante

24 juillet 2014 | PAR Geoffrey Nabavian

Au Théâtre du Roi René, la mise en scène d’Elodie Menant de la nouvelle de l’auteur autrichien nous fait pénétrer de façon plutôt haletante dans un esprit menacé. Un thriller théâtral de belle facture.

[rating=4]

Photo : Karine LetellierIrène est une femme des années vingt, autrichienne, bourgeoise, féminine. Et malheureusement, infidèle. Un jour, elle se fait surprendre par la femme de son amant. Qui lui demande de l’argent. Et amorce un manège qui va continuer, continuer… jusqu’à terroriser notre héroïne.

Le schéma mis en place par Stefan Zweig est classique. Son intérêt est de proposer, en arrière-fond, une réflexion sur la vérité (le mari d’Irène étant avocat). La mise en scène d’Elodie Menant (qui avait déjà transposé La Pitié dangereuse) en exacerbe les couleurs. Physiquement, la talentueuse Ophélie Marsaud – la persécutrice – aussi petite et aigüe qu’inquiétante du fait de ses yeux perçants, est le contraire d’Hélène Degy, qui joue Irène. Et plus que le décor sur roulettes, qui virevolte et enferme le personnage principal, c’est le travail sur la lumière qui crée l’espace mental, attaqué par la menaçante Elsa. La présence de Renaud Danner vient créer le doute : rassurant ou menaçant ? Il sait être l’un aussi bien que l’autre.

Ces comédiens prennent leur temps, sans en faire trop. Ce sont eux qui impriment son rythme à l’histoire. Tout fonctionne : on suit l’héroïne. On la voit assaillie de fantasmes, qui n’en sont peut-être pas… Passer de l’attitude traquée à l’émouvant relâchement de la fin… Hélène Degy nous entraîne à sa suite. Et de manière simple, uniquement grâce à la présence d’Ophélie Marsaud, la mise en scène transforme une scène ordinaire en vision mentale. Un spectacle accessible, qui sait transmettre un texte, et dans le même temps être haletant. Allez donc vous perdre.

Retrouvez le dossier Festival d’Avignon 2014 de la rédaction

Visuel : Renaud Danner et Hélène Degy © compagnie Carinae

Visuel Une : affiche du spectacle La Peur

Infos pratiques

Collège de la Salle
Château de Stors
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *