Théâtre
[Avignon OFF] KOKDU au Balcon.

[Avignon OFF] KOKDU au Balcon.

18 juillet 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Cette année, le OFF accueille 1092 compagnies qui jouent pas moins de 1416 spectacles. Pour les 130 ans de l’amitié France -Corée, dans le cadre de l’année de la Corée inaugurée le 18 septembre 2015 et s’achevant fin août 2016, le festival reçoit, en collaboration avec l’Alliance Française de Busan les créations de troupes coréennes. L’occasion de voir un théâtre pas si éloigné du nôtre.

A la mort du père une famille se déchire sur fond d’héritage mais un nouveau drame viendra sidérer l’intrigue. La pièce mélange tous les styles du spectacle vivant : théâtre, musique, danse, masques, marionnettes, cirque, clown.  C’est un conte sur la famille, la jalousie, l’amour et la mort dans l’univers traditionnel coréen. Théâtre moins discursif, les conflits psychiques sont dansés ou chantés. Les situations cornéliennes sont figurées par un combat contre des esprits représentés sur scène.

Issu du théâtre populaire unissant danse, chants, musiques, objets symboliques, l’intrigue dans une langue coréenne (un panneautage résume les actes) qui résonne dans un univers onirique, dans la beauté soignée des tableaux et dans les danses simples et spontanées des acteurs se déplie devant nous, ébahis. Notre étonnement est précieux tant la différence est contributive d’une pensée fraîche.

Interprète(s) : Miran SIM, Sangmi LEE, Soyoung HA, Byeongkyeong KIM, Heejin PARK, Kangrok PARK, Sohyun KIM, Taegyu LEE

 

Infos pratiques

Cent-Quatre Paris
Musée du Pays Chatillonnais – Trésor de Vix
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *