Théâtre
[Avignon Off] Italie-Brésil 3-2, la compagnie Tandaim refait le match

[Avignon Off] Italie-Brésil 3-2, la compagnie Tandaim refait le match

21 juillet 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

[Reprise du spectacle 8 et 9 juillet • Carreau du Temple • Paris dans le cadre de Foot en scène]

La compagnie Tandaim avait été notre révélation 2011. Elle avait présenté au festival Villeneuve en Scène « La seconde surprise de l’amour » qui mixait Marivaux et Sophie Calle, une merveille contemporaine.  L’année dernière, elle empruntait à Peters Sellers son humour pour une party nommée « Villa Olga », cette année, c’est au off d’Avignon qu’elle change encore de facette avec un numéro proche du Stand-Up, place au match du siècle : Italie-Brésil, mondial 82 !

[rating=3]

Sur le plateau les fauteuils sont en place, prêts, devant le grand écran à accueillir toute la famille de Solal ( Solal Bouloudine) à regarder le match. Et quel match ! Le quart de final du mondial 82 figurez vous, celui qui oppose l’Italie à l’immense Brésil.

Le spectacle est un seul en scène théâtral où le comédien est accompagné à la guitare par Jean Marc Montera. Seul, il devient toute sa famille, cet été là, à Palerme, 45 degrés dehors et encore plus dans l’appart.

Il nous dresse une galerie de personnages appétissante  : La mama, le padre et ses « oh con ! » sonores, l’oncle Pepe qui met les mêmes vêtements à chaque fois que l’Italie joue, mais sans les laver « parce que sinon, la chance, elle reste dans la machine ».

Solal a 8 ans de nouveau et regarde avec passion l’autre match, celui des supporters, qui se déroule dans son salon au milieu des superstitions. Pendant ce temps là, le honni Rossi devient un héros national avec son maillot flanqué du numéro 20 et ses trois buts marqués. Victoire !

La foule est en délire, le comédien en sueur, le public applaudit, saisi par la fougue et la rapidité de l’énonciation du texte.

Bémol à ce spectacle réjouissant : la compagnie nous avait habitué à une recherche esthétique plastique de ses décors, ici, alors que l’affiche laisser rêver à un magnifique clair obscur, c’est à une scénographie manquant de poésie que nous avons droit. Et pourtant, les spectacles autour du sport sont légion. Cette année Kok Batay effleure la Boxe, l’année précédente, André avait fait le carton, et au Rond Point Pierre Rigal dans ses Arrêts de Jeu, dansait une autre finale. Tous associaient un récit fort à une belle image. Cette idée du théâtre-récit est le fil conducteur choisi pour cette pièce, pas de costume, pas de lumière. On se souvient d’Oliver Py mettant en scène son intégrale Eschyle dans la radicalité de la lumière du jour, sans aucun décor. Pour que le théâtre récit fonctionne il faut être alors encore plus raide, sans compromis. Ici, la compagnie Tandaim hésite, il y a un décor posé mais une lumière non travaillée. Il  y a tout de même un costume, puisque le comédien est amené à jouer avec.

La belle idée d’Italie-Brésil 3 à 2 est de décaler le propos. Nous savons avant le début quelle sera l’issue du match et nous savons dès que le spectacle commence que ce n’est pas parce que le comédien décrit le déroulé du jeu seconde par seconde qu’il est question de foot. La cohésion, les attaquants, les défenseurs, les gardiens, le banc de touche, tout cela se passe loin du stade, au cœur de la famille italienne qui parle fort et mouline plus des mains que des pieds.

La compagnie Tandaim signe ici un  divertissement intelligent.

 

Infos pratiques

Maison Jean Vilar
Ferarra sotto le stelle
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *