Théâtre

Avignon Off : « La commission des destins », une épopée fantastique à l’humour délicieusement absurde

Avignon Off : « La commission des destins », une épopée fantastique à l’humour délicieusement absurde

17 juillet 2018 | PAR Magali Sautreuil

Qu’est-ce que le destin ? Question existentielle s’il en est ! Par contre, une comédie fantastique pour répondre à une telle interrogation, voilà qui est plus étrange et intrigant. La commission des destins, de Marc Tourneboeuf et Martin Campestre, créée au cours Florent en 2017 et récompensée par le Prix spécial des cours Florent 2018, tâchera d’y répondre au théâtre du Tremplin, salle Les Baladins, en vous emmenant dans une quête initiatique effrénée totalement absurde.

Il y a de ça quelques temps, à bord d’un vaisseau spatial légèrement obsolète, dans une époque de doutes et d’incertitudes, les destins M.A.T270195 et M.A.C120394, deux jeunes designers de destin en charge, respectivement, des vies de Marc et Martin, sont partis en quête de réponses. En proie à une crise existentielle, ces deux jeunes hommes, égarés sur le chemin de la vie, brûlent de connaître leur destinée pour donner du sens à leur existence et tenter de la pimenter un tant soit peu.

Rebelles, ils n’hésiteront pas à braver les règles établies et à encourir le courroux de la commission des destins pour parvenir à leur fin. Ils pourront compter, ou pas, sur l’aide d’une petite voix et sur l’assistance du public.

Mais loin d’être un long fleuve tranquille, leur quête sera parsemée d’embûches. Dès le début, les choses s’annoncent assez mal puisque leur vaisseau rend l’âme (il fallait s’y attendre vue la poubelle que c’était). Leur unique espoir d’arriver à temps pour rencontrer la commission des destins : une patinette ! La route risque d’être longue… mais délicieusement drôle et absurde !

Sous forme de quête initiatique aux allures de jeu de rôle, plateau ou vidéo, cette comédie fantastique totalement déjantée regorge de références et de clins d’œil à de nombreux univers. Elle emprunte et détourne films (Star Wars, Harry Potter, Le seigneur des anneaux, Titanic, E.T…), musiques (Être femme de Michel Sardou…), bandes-dessinées (Astérix et Cléopâtre, les Looney Tunes…), jeux vidéos…, joue sur les mots, leur répétition, leur consonance et leur assonance tel Raymond Devos.

Non seulement la pièce foisonne d’idées qui font mouche, mais elle emploie à merveille différents moyens d’expression : vidéo (façon web série humoristique, au format court, mais désopilante), danse, avec un numéro de claquettes « improvisé », chant, humour, poésie, philosophie… Ça effectue le dab à tout va, ça se baffe, ça se savate, ça danse, ça fait des claquettes, ça chante, ça saute dans tous les sens… Ce spectacle est tellement dense, que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer !

Mais ne vous inquiétez pas, la compagnie a pensé à tout. Afin de vous permettre de reprendre votre souffle, deux « pauses », ou plutôt deux apartés, ont été prévus dans cette pièce en trois parties, qui au-delà de ses apparences burlesques, pose de vraies questions : Pourquoi sommes-nous sur Terre ? Pourquoi existent-ils des inégalités de la vie, notamment lorsqu’on naît roux ? Pourquoi sommes-nous obnubilés par nos « précieux » réseaux sociaux ? Pourquoi a-t-on plus facilement accès à un porno qu’à une source d’eau ? Pourquoi pain au chocolat et non pas chocolatine ? …

Nos deux amis sapés comme James Bond, en costume noir et nœud papillon, obtiendront-ils des réponses à toutes leurs questions ? Nul ne saurait le dire. Mais une chose est certaine : ils auront le choix, même si cela peut paraître terrifiant. C’est à eux d’écrire leur propre aventure et destinée.

1ce75e_2ef8fcb180ca45c899e1f1e160ea6771mv2_d_5556_3704_s_4_2

Dans la vie, il y a des choses qu’on ne sait pas trop où ranger, comme ce spectacle, inclassable, mais tellement drôle. Laissez-vous donc entraîner par cette comédie fantastique au rythme effréné !

À voir au Festival Off d’Avignon, du 6 au 29 juillet 2018 (relâche les lundis 9, 16 et 23 juillet 2018), à 15 heures 30. Représentations supplémentaires les mercredis 11, 18 et 25 juillet 2018, à 14 heures 30 au théâtre du Tremplin.

Visuels : © Derviche diffusion

Tous les articles de la rédaction à Avignon sont à découvrir ici.

Infos pratiques

Théâtre de l’Arrache-Coeur
Théâtre de la Carreterie
Magali Sautreuil
Formée à l'École du Louvre, j'éprouve un amour sans bornes pour le patrimoine culturel. Curieuse de nature et véritable "touche-à-tout", je suis une passionnée qui aimerait embrasser toutes les sphères de la connaissance et toutes les facettes de la Culture. Malgré mon hyperactivité, je n'aurais jamais assez d'une vie pour tout connaître, mais je souhaite néanmoins partager mes découvertes avec vous !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *