Théâtre

AVIGNON OFF 2019 : « L’enseignement de l’ignorance » au théâtre des Carmes

AVIGNON OFF 2019 : « L’enseignement de l’ignorance » au théâtre des Carmes

19 juillet 2019 | PAR Anne Verdaguer

Et si l’école ne servait plus à enseigner une certaine forme d’intelligence critique mais seulement à former des ignorants? C’est le constat que fait ce spectacle dérangeant qui nous parle à la fois de la domination du capitalisme et de l’abrutissement conscient des masses grâce au « tittytainment », un mélange entre divertissement et assouvissement des besoins primaires, décapant !

Cela commence par un morceau au piano, et l’histoire d’un petit garçon qui  s’aperçoit à 8 ans que les adultes ont perdu l’émotion vive. Lui aussi va devoir se conformer et prendre « conscience des réalités ». Sa quête, pour ne pas perdre cette flamme de vie, sera incarnée par sa soeur et son frère imaginaire (les comédiens Helena Vautrin et Frédéric Guittet). Tous deux vont prendre le pouvoir et passer au crible la pensée du philosophe français, Jean Claude Michéa.

Cet ancien professeur de philo, est celui qui inspire ce spectacle à travers ses écrits et notamment son essai controversé L’enseignement de l’ignorance et ses conditions modernes. Connu pour ses prises de position engagées contre les courants dominants de la gauche qui, selon lui, ont perdu tout esprit de lutte anti-capitaliste, il démontre comment l’école est passée d’une instruction tournée vers l’émancipation intellectuelle à la formation d’individus voués à rentrer dans le rang et à servir l’organisation économique mondiale. Une pensée choc et engagée qui fustige l’intelligentsia de gauche qui s’est, selon l’auteur, éloignée du monde prolétarien et populaire.

Dans son spectacle, le metteur en scène Seb Lanz (c’est lui qui assure aussi l’accompagnement musical du spectacle au piano) reprend à son compte cette théorie implacable grâce à un procédé scénique ludique et malin (un mélange de textes sur écran et de scènes, qui reprennent habilement la chronologie de la catastrophe). Il va nous entraîner inexorablement dans l’envers d’un monde qui ressemble malheureusement au nôtre, à travers les personnages d’un jeune candide et de sa soeur, complices du crime.

Le point d’orgue de cette démonstration étant la création du « tittytainment » (proposé par le néoconservateur américain Zbigniew Brzezinski, conseiller spécial de George Bush, père et fils) mélange de « tits » (seins en argot) et « entertainment » (divertissement). La jouissance élevée au rang de concept marketing, redoutable !

Mais ce qui reste le plus effrayant pour le spectateur cloué à son fauteuil par tant de révélations, ce n’est pas l’abrutissement des masses, concept on le sait à l’oeuvre depuis bien longtemps, mais le fait que ce système de domination empli de cynisme a de telles conséquences sur notre façon de penser, de faire des choix, et tout simplement d’être au monde, dès le plus jeune âge.

Un spectacle foncièrement nécessaire !

 

L’enseignement de l’ignorance, un spectacle de Seb Lanz, d’après l’oeuvre de Jean-Claude Michéa, présenté dans le cadre du Festival OFF d’Avignon, au théâtre des Carmes du 5 au 24 Juillet. 

 

© Visuels : Philippe Hanula

 

Poésie et portraits de cochons à Vive le Sujet ! au Festival d’Avignon
Guillaume, Jean-Luc, Laurent et la journaliste : et les doubles se dévoilent
Anne Verdaguer

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *