Théâtre
[Annonce] La vie est un rêve par Jacques Vincey au Théâtre du Nord

[Annonce] La vie est un rêve par Jacques Vincey au Théâtre du Nord

14 novembre 2012 | PAR Audrey Chaix

Dès demain, le siècle d’or espagnol prend ses quartiers dans la grande salle du Théâtre du Nord, avec une mise en scène de La vie est un rêve de Calderon par Jacques Vincey, metteur en scène associé du centre dramatique national de Lille métropole. Et c’est avec grand plaisir que Lille, elle-même espagnole aux 16e et 17e siècles, voit arriver cette production d’une pièce très peu montée en France. Présentée dans le cadre de Fantastic, la saison culturelle organisée par lille3000, cette pièce est une production maison portée par le Théâtre du Nord, un moment fort de la saison 2012 – 2013.

 

Ce qui a poussé Vincey à choisir cette pièce, c’est son exploration profonde et minutieuse de la destinée humaine, au travers du personnage de Sigismond, prince enfermé dans une grotte suite à la malédiction prononcée à sa naissance. La pièce se déroule sur trois jours, trois jours durant lesquels le jeune homme passe de l’ombre à la lumière, de l’ignorance à la connaissance dans un parcours épique qui lui permet d’être en prise avec une réalité dont on lui chuchote à l’oreille qu’elle n’est qu’un rêve.

 

Écrite vers 1636 – alors que Lille était espagnole ! – La vie est un rêve fait partie de ces chefs-d’oeuvre qui, selon Antoine Vitez, cité par Jacques Vincey, font perpétuellement énigme, et la gageure, pour Vincey, est de mettre en valeur ce « théâtre des idées » à partir d’un texte très incarné, qui se place dans la tradition du théâtre de situation. A partir de cette fable, Vincey souhaite faire résonner le pouvoir d’une quête vers la connaissance, vers l’ouverture à un monde encore caché à l’oeil de Sigismond.

 

Autour de Philippe Morier-Genoud, qui incarne le roi, et Antoine Kahan, qui joue le jeune Sigismond, gravite une galerie de comédiens qui revendiquent leur expérience ou la fougue de leur jeunesse. Tous sont réunis pour faire vivre, sous les yeux du spectateur, ce siècle d’or espagnol en plein doute, en écho avec une actualité où la réalité est elle aussi en crise.

 

 

Photos de répétition par Daniel Larrieu.

 

Olivier Adam : aux lisières de la rentrée
Les Journées du cinéma Croate contemporain
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *