Théâtre

André Velter chanté à la Maison de la Poésie

16 avril 2009 | PAR marie

Vous écoutez France Culture ? Vous avez sûrement entendu, un dimanche après-midi pluvieux la rassurante voix d’André Velter présentant Poésie sur Parole. L’animateur radio a laissé son micro mais gardé son stylo. Sur ses poèmes, le rocker Jean-Luc Debattice a mis des notes, sa grave voix et son énergie. Accompagné de Philippe Leygnac et André Velter, il les présente à la Maison de la Poésie (Paris 3e). La grande scène s’élargit alors des chemins ouverts par le poète-voyageur. « Dieu s’est noyé dans nos chimères, maintenant reste la grâce de l’Océan » chante le prophète qui, tout en marchant, sublime les cuisses de feu d’une feu d’une dame, les bienfaits du métane et l’encombrement des routes :

 

« Amas de muscle, d’acier, de bois de fer, personne ne pense ici aux coulisses de l’enfer »

« Qui te parle de danser ? Tu portes une robe calcinée sur tes cuisses de feu. Qui te dit de damner les dieux ?»

 

« La nuit un visage, comme un retour de flammes, une fille, une flamme ».

 

(La ponctuation n’est pas celle du poète). Inutile de dire que ces quelques mots n’ont rien à voir avec ce que chante Jean-Luc Debattice, à croire que ces beaux vers n’attendaient que lui…

 

A la maison de la poésie ce soir à 21 heures, 157, rue Saint Martin, Paris 3e, Métro Rambuteau résa au 01 44 54 53 00, de 20 à 8 euros.

Les 22 et 23 avril, à 22H, ce sera Aragon qui sera chanté Claudine Charreyre, accompagnée au piano de Louis Rodet

Et, du 22 avril au 24 mai 2009, Arthaud pièce courte, à 19h dans la petite salle.

La Croisière s’amuse… Nous aussi
Yelle go fresh
marie

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *