Théâtre
Adieu Monsieur Haffmann, au Théâtre Rive Gauche

Adieu Monsieur Haffmann, au Théâtre Rive Gauche

20 mai 2022 | PAR Geraldine Elbaz

Jusqu’au 24 juillet 2022, le Théâtre Rive Gauche présente Adieu Monsieur Haffmann, la pièce aux 4 Molières écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre, qui a inspiré le film éponyme de Fred Cavayé avec Daniel Auteuil, Gilles Lellouche et Sara Giraudeau. Depuis sa création, le succès de ce huis-clos haletant est au rendez-vous. Un spectacle à voir et à revoir.  

Une pièce multi-récompensée

Qui n’a pas entendu parler de cette pièce ? Peut-être l’avez-vous d’ailleurs déjà vue ? Pas étonnant si l’on considère le battage médiatique autour des récompenses attribuées à Adieu Monsieur Haffmann depuis 2018 : Molière du Théâtre Privé, Molière du Comédien dans un second rôle pour Franck Desmedt, Molière de la Révélation Féminine pour Julie Cavanna et Molière de l’auteur francophone vivant pour Jean-Philippe Daguerre. Excusez du peu. 

Paris, 1942. Un bijoutier juif nommé Joseph Haffmann a envoyé femme et enfants se réfugier en Suisse. Avant de pouvoir les rejoindre, il met de l’ordre dans ses affaires. Il veut céder son commerce à son employé Pierre Vigneau et lui demande de le cacher dans la cave. Ce dernier nourrit depuis quelque temps le projet de fonder une famille avec sa femme Isabelle mais rien ne semble aller comme il le voudrait… Un pacte va alors se sceller entre les deux hommes et bouleverser leurs destins à jamais. Inutile d’en savoir plus, le reste se découvre au théâtre.

Une bonne histoire, bien racontée

En s’inspirant d’un fait réel sur fond historique, Jean-Philippe Daguerre a vu juste. Il a trouvé la bonne histoire et la raconte admirablement. En mêlant l’intime à l’universel, en bousculant des personnages ordinaires vers un destin extraordinaire, l’auteur nous offre en une 1h30 une expérience marquante, portée par d’excellents comédiens qui nous enchantent.

Dans un décor et une mise en scène soignés, Adieu Monsieur Haffmann offre au public un spectacle aux dialogues percutants. Les costumes se fondent dans les camaïeux de gris du décor, faisant écho à l’atmosphère austère de l’époque. Aucun détail n’est laissé au hasard. Aucun temps mort dans le rythme de la pièce. Tout est merveilleusement orchestré et le public est happé du début à la fin. Les émotions véhiculées sont tangibles.

Un jeu étincelant

La distribution s’est étoffée au fil des ans. La troupe fonctionne à merveille et le résultat est là. Les comédiens jouent une partition raffinée, élégante, subtile et sensible. Alexis Moncorgé et Pauline Caupenne sont très convaincants. Marc Siemiatycki réussit à nous embarquer instantanément avec lui dans l’histoire. Franck Desmedt est absolument glaçant dans le rôle d’Otto Abetz. En accentuant chaque syllabe de façon marquée et en prenant son temps pour s’exprimer et se mouvoir, il nous rappellerait presque d’une certaine façon Christoph Walz dans Inglorious Basterds. Charlotte Matzneff est à la fois brillante, drôle et effrayante. Les expressions de son visage, ses mimiques de jeu sont un délice auquel le public réagit avec emphase. En un seul regard, elle est capable de figer les spectateurs, la seconde d’après, de les faire rire aux éclats. Chapeau.

 

Visuel : (c) Affiche

Adieu Monsieur Haffmann

De Jean-Philippe Daguerre

Avec en alternance Grégori Baquet, Alexis Moncorgé, Charles Lelaure, Benjamin Brenière, Julie Cavanna, Anne Plantey, Pauline Caupenne, Franck Desmedt, Jean-Philippe Daguerre, Benjamin Egner, Charlotte Matzneff, Alexandre Bonstein, Marc Siemiatycki, Salomé Villiers, Herrade Von Meier.

Au Théâtre Rive Gauche

Jusqu’au 24 juillet 2022

Durée : 1h30

Polyphone au Musée d’art et d’histoire
Lettres de la Religieuse Portugaise de Gabriel de Guilleragues par Jean Pascal Pracht
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture