Spectacles
Patrice Chéreau expose des visages et des corps au Louvre

Patrice Chéreau expose des visages et des corps au Louvre

03 novembre 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Nous vous annoncions l’événement, après Jan Fabre et  Umberto Ecco, c’est au tour du metteur en scène et cinéaste Patrice Chéreau de prendre possession du Louvre pour un tout composé de spectacles, de déambulations, d’expositions, dont la très réussie   Les visages et les corps à découvrir à partir du 4 novembre.

Des visages et des corps, « c’est mon outil de travail, je mets des corps dans l’espace » livre Chéreau en conférence de presse. Devant nous, une salle construite pour l’occasion, le boxeur de Bonnard nous accueille les poings serrés en notre direction. Tension et angle sont deux mots qui ressortent de cette mise en scène picturale. Point de légèreté ici, Chéreau a choisi des corps anguleux, des éclairages francs et des sujets sombres comme ce nu sur fond noir de Fautrier.

Les toiles viennent du Louvre, du musée d’Orsay et du centre Pompidou , elles sont éclairées par des photographies de Nan Goldin. En metteur en scène, Chéreau fait dialoguer les genres et les époques. Le nu noir de Fautrier ( 1926) côtoie L’étude de femme à demi dévêtue de Jacob Van Loo ( 1650), à gauche du sublime Nu à la baignoire de Bonnard ( 1937). La série finit en apothéose avec Bethsabée au bain tenant la lettre de David de Rembrandt( 1657) .

Sur un autre mur, nous redécouvrons  L’origine du monde prêté , comme un miracle, à Orsay pour l’occasion. Ce tableau se retrouve entouré de trois autres et dans l’angle, une photographie de Nan Godin  montre une femme qui rit aux éclats, semblant se moquer de cette série de toile fort neuve. Le célèbre tableau de Courbet retrouve alors  son humilité et sa beauté en étant enlevé à sa sacralisation.

Dans le prolongement de l’exposition, le couloir des poules rassemble Derrière les images une partie des archives du metteur en scène conservées à l’Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine. Des dessins de son père peintre et des coupures  de presse qui sont autant d’inspiration pour ses pièces dont nous découvrons les croquis de décors. L’occasion de découvrir les esquisses de scénographies qui ont marqué l’histoire du théâtre, notamment Peer Gynt (1981) et La Dispute ( 1973)

L’exposition est l’occasion unique de voir des œuvres originales qui jamais n’auraient pu se rencontrer. Comme à chaque fois que l’art contemporain s’invite dans l’art classique l’éclairage est intense, intelligent et pertinent. Loin d’un accrochage habituel , Les visages et des corps est bien une pièce de théâtre où le récit est  omniprésent. Chacun découvrira l’histoire qui lui convient en mettant en relation ces regards et ces formes.

Cette exposition intervient dans un ensemble cinématographique, théâtral et dansé.  Retrouvez l’ensemble du programme. fort alléchant puisque sont annoncés Boris Charmatz, Steve Mc Queen ou encore Richard Peduzzi,qui conçoit les décors des pièces de Patrice Chéreau depuis les années 1970.

Les visages et les corps, du 4 novembre au 31 janvier 2011, tous les jours sauf le mardi de 9h à 18h, 22h les mercredi et vendredi. 9, 5€ TP, gratuit pour les moins de 18 ans. www.lelouvre.fr

photo : Nicolas Guérin.

Hommage à Tiger Lily ce samedi
Ben Sidran : le live du concert exceptionnel Dylan different au New Morning + nouvelles dates
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

3 thoughts on “Patrice Chéreau expose des visages et des corps au Louvre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *