Spectacles

Le Palmarés de l’association professionnelle de la critique décerne son Grand prix à Tous des Oiseaux de Wajdi Mouawad

Le Palmarés de l’association professionnelle de la critique décerne son Grand prix à Tous des Oiseaux de Wajdi Mouawad

18 juin 2018 | PAR David Rofé-Sarfati

L’Association professionnelle de la critique théâtre, danse et musique a dévoilé ce matin son palmarès 2018 au théâtre Paris-Villette. Fondé en 1877, le Syndicat professionnel de la critique, devenu Association professionnelle de la critique de théâtre, musique et danse, regroupe aujourd’hui 140 journalistes. 

L’Association a récompensé en particulier Tous des oiseaux, pièce sur le conflit israélo-palestinien, la pièce est interprétée en anglais, allemand, hébreu et arabe et a reçu le soutien des services culturels de l’Ambassade d’Israël en France et du théâtre Kameri de Tel-Aviv. Sont aussi récompensés le passionnant Tristesse d’Anne-Cécile Vandalem qui raconte la prise de pouvoir d’une dirigeante d’extrême droite au Danemark, Saigon basé sur des récits d’exilés vietnamiens des première et deuxième générations et Le Domino noir d’Auber mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq.

L’ensemble du Palmarès de ces 55ème Grands Prix s’établit ainsi :


Palmarès Théâtre

Grand prix: Tous des Oiseaux de Wajdi Mouawad
Prix Laurent-Terzieff du théâtre privé: Seasonal Affective Disorder mise en scène par Lélio Ploton au Lucernaire
Prix Georges-Lerminier (du meilleur spectacle créé en province):Saïgon de Caroline Guiela Nguyen
Meilleur Comédien:Benjamin Laverhne dans Scapin
Meilleure Comédienne: Anouk Grinberg dans Un mois à la Campagne de Tourgueniev mis en scène par Alain Françon
Prix Jean-Jacques-Lerrant de la révélation:Pauline Bayle pour Iliade-Odyssée
Meilleur spectacle étranger:Tristesses d’Anne-Cécile Vandalem
Meilleure création d’éléments scéniques: Emmanuel Clolus pour Tous des Oiseaux
Meilleur musique: Vincent Cahay et Pierre Kissling pour Tristesse
Meilleure création d’une pièce en langue française: Les Ondes magnétiques de David Lescot au Vieux-Colombier
Meilleur livre sur le théâtre: Qu’ils crèvent les critiques ! de Jean-Pierre Léonardini

Palmarès Danse
Grand Prix : Find Now  d’Andrew Skeels (Théâtre de Suresnes) et Crowd de Gisèle Vienne
Meilleur interprète: Hofesh Shechter
Personnalité chorégraphique de l’année: Bruno Bouché, directeur du CNN/ballet de l’opéra du Rhin
Meilleure compagnie: le Ballet du Canada pour Nijinsky de John Neumeier

Palmarès Musique
Grand prix: Le Domino noir d’Auber (direction Patrick Davin/Mise en scène de Valérie Lesort et Christian Hecq) créé à l’Opéra-comique
Prix Claude Rostand (Création en province): Werther de Massenet (direction : Jean-Marie Zeitouni/Mise en scène : Bruno Ravella) à l’Opéra National de Lorraine
Meilleure création musicale: Pinocchio (Boesmans/Pommerat), création au Festival d’Art Lyrique d’Aix en Provence
Personnalité musicale de l’année: le baryton, Stéphane Degout
Révélation: le chef d’orchestre Julien Masmondet

Visuel à la Une : ©Vincent-Pontet

Visuel : ©Simon Gosselin

 

Les Eurockéennes et Viadanse, militants chorégraphiques sur une presqu’île
Le chorégraphe Eko Supriyanto danse l’île de Java au Festival de Marseille
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *