Opéra

Saisons européennes d’opéra : C’est parti !

Saisons européennes d’opéra : C’est parti !

16 février 2019 | PAR Paul Fourier

Le Staatsoper de Hambourg vient d’annoncer la sienne.

L’Opéra de Hambourg, dont le directeur musical est Kent Nagano, est la première grande salle européenne à annoncer sa saison 2019-2020.
Les six créations de l’année couvriront 200 ans de musique de Don Giovanni (1787) à Saint François d’Assise de Messiaen (1983).
On pourra ainsi retrouver Marina Rebeka (dont le disque de bel canto a été critiqué ici même) dans le rôle de Norma, Bo Skovhus dans le Nez de Schostakowitsch, Ambrogio Maestri dans la peau de Falstaff de Verdi. La Elektra de Elena Pankratova affrontera la Klytmenestre de Violeta Urmana.
Côté metteur en scène, on retrouvera, entre autres, deux habitués de Paris à savoir Dmitri Tcherniakov (la critique des Troyens parisiens est ici), pour Elektra et Calixto Bieito (qui monta Simon Boccanegra cet hiver) pour Falstaff. Sa production de Otello sera, par ailleurs reprise avec José Cura et Krassimira Stoyanova (direction Paolo Carignani qui vient de diriger Gioconda à Bruxelles).
On retrouvera également Simon Kennlyside, Rolando Villazon et Anna Prohaska dans Pelleas et Melisande (mise en scène : Willy Decker, direction : Kent Nagano) et la fantastique Barbara Hannigan ainsi que Anne Sofie Von Otter dans Lulu de Alban Berg (mise en scène : Christoph Marthaler, direction : Kent Nagano).
Tosca (mise en scène : Robert Carsen) sera servie par Kristine Opolais, Marcelo Alvarez et Ambrogio Maestri et Simon Boccanegra (mise en scène : Claus Guth) par Placido Domingo, Ramon Vargas, Alexander Vinogradov et Evgenia Muraveva.
Ceux qui voudront passer un week-end plein de musique dans la capitale du Land pourront faire un duo Falstaff / Lulu en février, Norma/ Otello en mars sans oublier une petite escapade symphonique possible la ElbPhilharmonie.
En attendant, le programme complet est ici.

 

Visuel : ©Michael Behrens– Attribution-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-ND 2.0)

[BERLINALE, Résultats] Ours d’or pour « Synonymes » de Nadav Lapid
Bonne nouvelle pour les créateurs en Europe avec la directive « droit d’auteur »
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *