Opéra
L’Instant lyrique présente sa saison en musique à l’Eléphant Paname

L’Instant lyrique présente sa saison en musique à l’Eléphant Paname

01 juillet 2020 | PAR Paul Fourier

Lundi 29 juin, c’est accompagnés de plusieurs artistes que Richard Plaza, Sophie de Ségur et Julien Benhamou ont annoncé la très belle saison 2020-2021 de l’Instant Lyrique.

Alors que cela avait été repoussé par l’épidémie, l’équipe a profité d’une fenêtre de tir pour présenter la saison dans le foyer de l’Eléphant Paname. L’attente a été largement récompensée, tant les noms alignés dans la brochure témoignent que l’Instant lyrique est devenu, à Paris, l’un des lieux importants du récital avec piano.

Non seulement, quelques jeunes piliers du chant français – mais internationalement reconnus – comme Ambroisine Ré et Stanislas de Barbeyrac (le 1er mars 2021), Florian Sempey (le 19 avril) et Nicolas Courjal (21 septembre 2020) répondent à l’appel, mais l’affiche brille également par des stars venant de tous horizons : Jessica Pratt (le 8 février), Asmik Grigorian (le 27 mai), Ekaterina Semenchuk (le 14 décembre), Erin Morley (le 10 mai), Arturo Chacon Cruz (le 30 mars), Clémentine Margaine (le 12 octobre) et Sandrine Piau (le 3 novembre). Sans compter la célèbre Miss Knife (alias Olivier Py) qui, n’en doutons pas, viendra assurer un véritable numéro de cabaret le 7 décembre.
Côté accompagnement, outre Sarah Margaine, Susan Manoff, Antoni Sykopoulos, Qiaochu Li et Gerald Martin Moore, on retrouve les deux habitués des lieux, Yvan Cassar, et bien sûr, le co-directeur de la manifestation, Antoine Palloc.

La présentation, accompagnée d’un Instant lyrique sur mesure, avait lieu dans le foyer de l’Eléphant Paname et était retransmise pour la première fois sur Youtube grâce au tout nouveau partenariat avec Google Arts & Culture. Trois Instants Lyriques à venir seront d’ailleurs retransmis par le même canal.
Et ce fut le deuxième moment de bonheur de retrouver, à cette occasion, les instrumentistes Yvan Cassar, Christian-Pierre La Marca et Antoine Palloc, et les chanteurs Kevin Amiel, Chiara Skerath et Karine Deshayes.

Le ténor (annoncé pour la saison 2021-2022), confirmant qu’il est l’une des étoiles montantes, nous a dispensé un très beau moment combinant airs d’opéra (Rigoletto, L’Elisir d’amore et L’Arlesiana) et la chanson napolitaine (Ti voglio bene assai de Raffaele Sacco, Torna a surriento de Ernesto de Curtis et Core’ngrato de Salvatore Cardillo en bis). Christian-Pierre La Marca nous a offert des Variations sur un thème de Rossini (N. Paganini) tantôt enveloppante, tantôt sautillante et les deux artistes étaient accompagnés avec son talent habituel par Yvan Cassar.

Après un rapide entracte, on retrouvait, avec bonheur et l’accompagnement toujours si attentionné d’Antoine Palloc, Chiara Skerath et Karine Deshayes (elle-même marraine de la manifestation) pour un mélange de duos (dans Mendelssohn, Les Noces de Figaro, Hansel et Gretel et la Barcarolle en bis), de lieder et chansons, et quelques airs d’opéras et d’opérettes plus ou moins connus (Gianni Schicchi, l’air de Sara dans Roberto Devereux (« All’ afflitto ») ainsi que L’amour ne connaît pas de loi (O. Straus) et « C’est l’Espagne… » (Les bavards d’Offenbach)).

Le concert est à revoir ici.

« Les séparables », l’amour sans frein de Melquiot et Demarcy-Mota est gratuit au Théâtre de la Ville
En septembre, les « Zébrures d’Automne » 2020 mettront le continent africain à l’honneur de la création francophone !
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *