Opéra

Avec « Le Petit Prince », l’Opéra de Lille gâte les enfants… et leurs parents !

Avec « Le Petit Prince », l’Opéra de Lille gâte les enfants… et leurs parents !

03 décembre 2014 | PAR Audrey Chaix

« S »il vous plaît, dessine-moi un mouton ? » Quel enfant n’a pas été bercé par cette jolie question dans ses premiers émois littéraires ? Et bien, Michaël Lévinas le reconnaît lui-même : Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry, n’a pas fait partie des lectures de sa jeunesse. Ainsi, c’est avec un œil neuf et sans préjugés qu’il a abordé cette œuvre, suite à une commande de l’Opéra de Lausanne avec le soutien de l’Opéra de Lille. Suivant un cahier des charges très contraignant imposé par la succession Saint-Exupéry, il a su insuffler l’équilibre gracieux de son univers musical à la beauté mystérieuse et poétique de ce chef d’œuvre porté par les éditions Gallimard.

Chanté par la gracile Jeanne Crousaud d’une voix aérienne, le Petit Prince prend vie sous les yeux du public de l’Opéra de Lille tel qu’on se l’imagine, sous ses cheveux très blonds et son joli costume vert, le cou ceint d’une écharpe jaune. Du texte de Saint-Exupéry, Michaël Lévinas a tiré un livret qui reste fidèle au livre – il a simplement passé au présent ce qui était de l’ordre de la narration à l’imparfait, en ne manquant pas de garder les répliques sans lesquelles le Petit Prince ne serait pas le Petit Prince. L’esprit reste bien là, de l’Aviateur à la Rose du Petit Prince, en passant par la galerie de personnages farfelus que le petit bonhomme croise au cours de son périple, de planète en planète. Sans oublier le Renard, attendrissant, ni même le Serpent, très intelligemment costumé.

Il faut en effet remercier la magnifique mise en scène de Lilo Baur, parfaitement servie par une scénographie aussi précise que poétique. Lilo Baur parvient ainsi à recréer l’univers visuel si particulier aux dessins de Saint-Exupéry, aussi bien dans la simplicité des éléments de décor que dans la gamme chromatique qu’elle utilise. Jeux de lumière et vidéos complètent une atmosphère dans laquelle on a plaisir à se plonger pendant un peu plus d’une heure et quart.

Parce que Le Petit Prince a été créé en pensant avant tout au jeune public, la création française de la pièce était présentée un mercredi à 18 h : il y avait donc beaucoup d’enfants pour cette première. Autant de petits conquis par ce Petit Prince qui leur a parlé avec beaucoup de vérité : il fallait d’ailleurs les entendre entonner les airs qu’ils venaient d’écouter en sortant de la salle. Ravis de ce voyage au pays d’un Petit Prince qui a probablement ravi leur âme autant qu’il a séduit leurs oreilles.

Le Petit Prince sera joué le 16 décembre 2014 au Bateau Feu de Dunkerque, avant de s’envoler pour le Théâtre du Châtelet à Paris du 9 au 12 février 2015. 

Visuel : © Marc Vanappelghem

Infos pratiques

La Carène
Domaine des Roches
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *