Humour
Mélodie Fontaine vide le sac dans « De manière plus générale »

Mélodie Fontaine vide le sac dans « De manière plus générale »

02 février 2022 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Mélodie Fontaine est actuellement à l’affiche de « De manière plus générale ». Un spectacle introspectif dans lequel elle raconte les faits qui ont marqué sa vie, d’où ce titre assez révélateur. 

Ce spectacle coécrit avec Jean-Baptiste Shelmerdine (Nos Chers Voisins, Une Famille Formidable sur TF1, Platane sur Canal+). et produit par Douglas Lemenu (Story Productions) est à voir tous les lundis au Théâtre BO Saint-Martin à 20h. En ces temps difficiles, « De manière plus générale » est une ode à la rigolade et à la détente ! Mélodie Fontaine nous en parle dans cette interview. 

Toute la culture : Votre spectacle « De manière plus générale », de quoi ça parle ?  

Mélodie Fontaine : Lorsque j’ai joué mon premier spectacle « On n’est pas des bêtes », on m’a beaucoup dit qu’il fallait que je parle de moi, que je fasse un spectacle où je raconte tout simplement ma vie. Comme ça m’avait un peu contrarié que les gens ne s’intéressent pas des masses à mon spectacle de l’époque, j’ai décidé de faire un nouveau spectacle intitulé « De manière plus générale » comme tout le monde sera content ! « De manière plus générale » c’est le premier titre qui m’est venu à l’esprit parce que ça permettra aux gens d’en apprendre davantage sur moi. Quand ils sortent du spectacle, ils ont l’impression de me connaître un peu. 

Quels sont les thèmes que vous avez voulu mettre en avant ? 

J’ai écrit mon spectacle de manière un peu cathartique. J’ai raconté ce qu’il m’avait touché en n’imaginant pas que ça toucherait d’autres gens. Même si je trouve que ma famille est cinglée et que ce qui m’arrivé c’est un peu taré, mine de rien, le fond fait que ça parle aux gens. Je ne m’en rendais pas trop compte avant de le jouer. À la base, ce spectacle était un pied de nez à mon premier spectacle. Finalement, j’ai parlé de plein de choses qui font rire les gens. 

Quelles sont, selon vous, les séquences du spectacle qui ont le plus marquées le public ? 

Les gens m’ont beaucoup parlé de la séquence sur l’accouchement. C’est le sketch qui a le plus marqué dès le début. On me parle beaucoup aussi du sketch sur le voyant et sur ma mère. 

Quelles ont été les critiques qui vous ont le plus touchées sur ce spectacle ?

Il y en a une critique en particulier, c’est celle d’un copain qui est venu me voir et qui m’a dit : « Je sais que c’est un effort constant d’avoir confiance en soi quand on fait son métier mais ne pense surtout pas que tu as mis quinze ans à douter et à conquérir Paris. Dis-toi juste que c’est Paris qui a mis quinze ans à te découvrir. » Cette critique, je la lis de temps en temps quand je commence à me trouver nulle. 

Ce n’est pas trop frustrant de jouer face à un public masqué ? 

J’observe beaucoup les gens pendant mes spectacles. J’arrive à voir avec leurs yeux. Mais j’avoue que s’il n’y avait pas de rires sincères et bruyants, je ne serais pas très bien même si je voyais leurs yeux. 

Qui est Jean-Baptiste Shelmerdine qui a co-écrit et mis en scène ce spectacle ? 

C’est grâce à lui que je suis remontée sur scène. Après l’échec de mon premier spectacle, Jean-Baptiste m’a enregistré de mon plein gré et m’a encouragé à remonter sur scène. Il m’a dit : « Je ne suis pas du tout convaincu de ma carrière à moi mais par contre, je suis convaincu de la tienne. » 

Pensez-vous que « De manière plus générale » est votre meilleur spectacle ? 

Je pense que oui. Je n’aurais pas dit ça il y a encore quelques années ! 

Photos : STORY PRODUCTIONS. 

Agenda cinéma de la semaine du 2 février
Le flot féministe de Marinette Dozeville coule sur Faits d’hiver
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture