Jeune Public
Pierre et le Loup à Jazz à la Villette

Pierre et le Loup à Jazz à la Villette

03 septembre 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le grand festival de jazz laissait ce matin la place aux petits, dès 4 ans,  avec Pierre and the Loup for kids, une version 100% sax du célèbre conte de Prokofiev.  

Rappel des faits : Pierre a désobéi à son grand-père qui lui a interdit d’aller là-bas, où le loup méchant peut être….Dans la version russe écrite en 1936, chaque instrument de l’orchestre est une voix : le petit garçon s’offrait le quatuor à cordes, le loup, lui, le grave des cors…

Depuis, le nombre d’adaptations du conte ne se comptent pas, même Bowie l’a joué.

Pour le festival Jazz à la Villette, ce sont les instruments à vent qui s’y collent par l’entremise des Heavy Fingers. L’occasion de donner une petite leçon de jazz aux public, quelque soit son âge. Le saxophone n’est pas en cuivre, quelque fois on l’oublie, et ils nous le rappellent avec preuves à l’appui et humour féroce accroché aux notes.

Comme s’en inquiète le récitant, Ludovic Vernu, il semble assez compliqué de traduire soixante instruments avec un quatuor de saxophones. Mais Arnaud Jourdy – saxophone soprano, Michaël Castrichini – saxophone alto, Jacques Ponthus – saxophone ténor et  Manuel Fillat – saxophone baryton le prouvent : on peut tout jouer avec ces quatre « saxs » là. Alors on retrouve le canard,l’oiseau, le grand père, Pierre, le chat et bien sûr le loup.

On s’amuse beaucoup du jeu de scène des comédiens-musiciens, plus musiciens que comédiens tout de même ! Leur version très libre de Pierre et le Loup, devenu Pierre and the Loup fonctionne totalement, on retrouve quelques airs mythique du conte mais surtout, on ne boude pas le plaisir de s’amuser à avoir peur de ce loup qui joue du saxophone Baryton avec une grande queue poilue. Grrrr.

Demain à 11H, Jazz à la Villette propose un ciné concert à partir de 8 ans, Bobines Mélodies 2

À partir de 4 ans

Visuel : Pierre and the Loup © Daniel Jourdy

Distribution

Arnaud Jourdy – saxophone soprano Michaël Castrichini – saxophone alto Jacques Ponthus – saxophone ténor Manuel Fillat – saxophone baryton Ludovic Vernu – comédien

[Deauville; jour 1] Une ouverture glamour avec Chloë Grace Moretz et Diane Kruger
Poignante « Reine de Beauté » au Lucernaire.
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *