Jeune Public

Miche et Drate, Au bord du monde

Miche et Drate, Au bord du monde

22 août 2017 | PAR La Rédaction

« Où est-ce que ça reste, Miche, les paroles… dans les oreilles ? » « Non, beaucoup plus profond, Drate, dans la conscience. » « Qu’est-ce que la conscience, Miche ? » Sur scène, deux clowns. Drate est naïf, déborde d’enthousiasme et d’interrogations, d’angoisse aussi, parfois. Miche, lui, se veut plus raisonnable et tempéré, il sait calmer les ardeurs de son compère et donner forme à son bouillonnement intérieur. Du 25 août 2017 au 3 janvier 2018 à la comédie Saint-Michel. A partir de 7 ans.

Par Nastasia Zerbib.

Durant vingt-quatre sketchs qui s’enchaînent à une allure jubilatoire, Miche et Drate discutent, jouent aux devinettes, refont le monde… Qu’est-ce que l’Ennui, la Conscience, l’Amitié…? A leur manière, ils abordent les grandes questions de l’existence, comme deux enfants qui n’arrivent pas à dormir tant l’excitation est grande de découvrir et de s’approprier un monde offert à eux sans mode d’emploi.
En reprenant les codes de l’Auguste et du clown blanc avec une certaine liberté, Anne Mazarguil, qui est aussi l’interprète de Drate, choisit de donner vie aux personnages de la pièce Miche et Drate, Paroles Blanches, de Gerald Chevrolet (1996) d’une manière inédite. L’attention portée à chaque accessoire, le travail sur la lumière, l’introduction de la musique et de la danse offrent au texte une incarnation très chaleureuse.
Aurélien Osinski, en Miche, impressionne par son charisme. Son ton nonchalant et pince-sans-rire donne une dimension fantasque à son clown blanc. Mazarguil, elle, apporte une grande énergie, et il y a, autant dans son aisance physique que dans sa manière de savourer chaque mot, un plaisir communicatif.
Que dire du texte ? Par sa simplicité et par l’universalité des situations qu’il propose, il réussit à faire écho chez chacun de manière profonde et essentielle. Cette façon à la fois naïve et très juste d’aborder le monde n’est d’ailleurs pas sans rappeler Le Petit Prince… A des degrés différents, la pièce suscite chez les adultes et chez les enfants beaucoup de rire et de questionnement. Le tout est drôle, philosophique et poétique. Une véritable réussite !

Du 25 août 2017 au 3 janvier 2018 à la comédie Saint-Michel
A partir de 7 ans.

« Là où l’Histoire se termine », portrait de famille très dysfonctionnelle par Alessandro Piperno
« Game of Thrones », saison 7, épisode 6 : le piège se referme « au-delà du Mur » !
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *