Jeune Public

Avignon OFF 2019 : « Semeurs de rêves » ou le courage de vivre pleinement ses rêves

Avignon OFF 2019 : « Semeurs de rêves » ou le courage de vivre pleinement ses rêves

09 juillet 2019 | PAR Magali Sautreuil

Semeurs de rêves est bien plus qu’un spectacle jeune public. Ce conte poétique, ludique et immersif, est aussi un formidable message d’espoir, qui donne envie de se dépasser et d’aller au bout de ses rêves. Fourmillant de bonnes idées, Les Vagabonds des Étoiles nous offrent une rêverie éveillée, tous les jours, au théâtre Au Coin de la Lune, dans le cadre du Festival OFF d’Avignon.

Dans le village de Griseville, tout est gris et tordu. L’atmosphère y est sinistre et emplie de tristesse. Tous les habitants sont perclus de croyances et d’interdits, qui les empêchent de s’épanouir. Leur vie est terne, à l’image de leur ville. D’un naturel méfiant, ils n’aiment guère le changement, par crainte d’être jugés ou que leur situation ne s’aggrave…

Alors quand deux étrangers décidèrent de s’installer à Griseville avec tout un tas d’idées nouvelles non grisevilloises et non conformistes, ce fut la révolution ! Pensez-vous, des semeurs de rêves dont le métier, pour le moins atypique, invite les gens à réaliser leurs désirs inavoués ! Du jamais vu à Griseville ! Pour ses habitants, ces doux rêveurs n’étaient que des utopistes, des artistes, des parasites, des parias, des moins-que-rien…
Quand le regard du couple d’étrangers croisait celui des adultes, ils n’y voyaient que tristesse, colère ou vide… Par contre, celui des enfants était pétillant et rieur… Tout n’était donc pas perdu ! Et, malgré un premier contact plutôt froid et suspicieux avec les habitants, les deux semeurs de rêves ne perdirent pas espoir… Grâce aux enfants, ils réussirent progressivement à gagner le cœur de l’ensemble des grisevillois.

Une fois les frontières, les croyances et les préjugés abattus, tous se rendirent compte que le bonheur était à portée de main. D’une société enfermée dans des traditions immémoriales et infondées, que personne n’osait questionner, le village se métamorphose progressivement en un monde ouvert, coloré et joyeux, au fur et à mesure que la mentalité des grisevillois évolue et que leurs rêves s’éveillent !

Au-delà des habitants de Griseville, ce sont les spectateurs que les deux comédiens exhortent à ne pas laisser filer leurs rêves, à persévérer et faire preuve de patience, ainsi que de courage, pour les réaliser. Constatant que de nombreuses personnes abandonnaient face à l’adversité, il fallait leur démontrer que si la concrétisation de leurs projets demandait du temps et un engagement sur la durée, cela n’était pas de vains efforts.

Véritable message d’espoir et d’ouverture sur le monde, ce conte, optimiste et positif, donnera sûrement envie aux petits et aux grands de se dépasser et de donner le meilleur d’eux-mêmes.

Une heure durant, nous vivons un rêve éveillé, duquel nous ressortons avec plein d’étoiles dans les yeux.

La pièce est en effet d’une richesse inouïe, tant sur le fond que sur la forme. Artistes aux multiples talents, les deux comédiens regorgent d’inventivité et de créativité pour nous proposer un spectacle polymorphe, mêlant plusieurs formes d’expression artistique.

Villageois et semeurs de rêves s’incarnent, au gré de l’histoire, soit dans le corps des deux comédiens, soit dans des figurines en deux dimensions qui apparaissent alors sur une des trois tables qui font office de plateaux de jeu miniatures, soit à l’écran. Ce dernier est accroché en fond de scène. Sous forme de véritable film d’animation, mêlant dessins, images réelles et ombres incrustées, il nous plonge dans l’univers de Griseville et de ses habitants. Il n’y a pas de frontière entre l’écran et le plateau, puisque les comédiens interagissent avec les éléments projetés. Par exemple, lorsque nos deux semeurs de rêves emménagent à Griseville, ils nettoient leur masure de fond en comble. Ils frottent les fenêtres crasseuses projetées à l’écran qui, petit à petit, nous laissent entrevoir la ville. Un procédé fichtrement bien trouvé qui favorise l’immersion du public.

Ne laissez donc sous aucun prétexte filer ce spectacle, dont les musiques originales (guitare et chant principalement), la créativité de la mise de la scène et la beauté de l’histoire sont une invitation à la rêverie.   

Semeurs de rêves, pièce jeune public écrite et mise en scène par Charlotte Clément, présenté dans le cadre du Festival OFF d’Avignon, au théâtre Au Coin de la Lune, du 5 au 28 juillet 2019, à 9 h 55. Relâche les 9, 16 et 23 juillet 2019. Durée : 55 minutes.

Retrouvez l’actualité de la compagnie Les Vagabonds des Étoiles sur son site Internet (ici) et sa page Facebook (ici).

Visuel : Affiche officielle

Infos pratiques

Ateliers Berthier
Théâtre de La Porte Saint Michel
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *