Jeune Public

« 1, 2, 3 sucré », relevons le défi d’une alimentation plus saine avec la compagnie Yuzu

« 1, 2, 3 sucré », relevons le défi d’une alimentation plus saine avec la compagnie Yuzu

09 février 2020 | PAR Magali Sautreuil

Véritable enjeu de société, la nutrition est un sujet qui nous concerne tous ! Il peut cependant être difficile de concilier une alimentation saine et équilibrée avec nos modes de vie et de consommation. Mais il suffit parfois d’un déclic pour changer nos habitudes, en allant par exemple voir le spectacle 1, 2, 3 sucré qui se joue jusqu’au 28 mars 2020 au théâtre de Nesle ! Ludique et interactif, ce dernier nous questionne sur notre manière de nous nourrir.

Si le ministère de la Santé nous recommande de consommer cinq fruits et légumes par jour et de ne manger ni trop gras ni trop sucré ni trop salé, il n’est pas toujours aisé de suivre ces recommandations au quotidien. Preuve en est avec la mère de Momoko. Prise dans le tourbillon de la vie, ainsi que par ses obligations professionnelles et familiales, cette femme française, qui élève seule sa fille, n’a pas vraiment conscience de l’importance d’une alimentation équilibrée. Pour elle, la nourriture est seulement un carburant… Momoko non plus ne saisit pas la nécessité de manger correctement… jusqu’au jour où Pomme, la nutritionniste, fait irruption dans sa vie lors d’une intervention au sein de son école.

La jeune pré-adolescente franco-japonaise réalise alors, petit à petit, que ce que nous mangeons influe sur notre comportement et notre santé. Totalement désorientée par cette révélation, elle se tourne vers sa grand-mère paternelle pour lui demander conseil. Celle-ci est aux antipodes de la mère de Momoko. Elle vit à son rythme et prend la vie comme elle vient. Elle incarne la sagesse japonaise et tente de transmettre à sa petite-fille certaines de ses valeurs.

Malgré la distance qui les sépare, Momoko est extrêmement proche de sa grand-mère, bien plus que de sa mère, avec qui elle ne parle jamais. Grâce à Skype, elle peut converser longuement avec son aïeule. Mais sur scène, pas d’écran. Afin de rester fidèle à ce que représente la grand-mère de Momoko, la metteuse en scène a en effet opté pour un système d’alcôves. Cela permet également d’éviter tout problème technique lié à la projection de vidéos lors de la représentation. Pour nous transporter au pays du soleil levant, chaque apparition de la grand-mère est accompagnée par une musique traditionnelle japonaise jouée au kodo (tambour) et/ou au koto (instrument à cordes pincées).

Suite à l’intervention de Pomme et aux conseils avisés de sa grand-mère, Momoko comprend mieux les enjeux d’une alimentation saine et équilibrée et elle n’est pas la seule : le public également prend pleinement conscience de cela. Au fil du spectacle, tout comme la jeune fille et son institutrice Carole, qui n’est pas vraiment un modèle, il s’interroge sur sa façon de se nourrir. Il apprend que tout ce qui est beau n’est pas forcément bon, que notre cerveau, par association de goûts et de couleurs, peut nous envoyer des messages erronés… Tel un agent secret, il est initié au décryptage des étiquettes nutritionnelles, au dépistage des sucres cachés et des additifs… Il participe également à des expériences gustatives, qui nourrissent sa réflexion sur la composition et la qualité de ses repas.

Cette prise de conscience, les deux comédiennes, Azuki Hagino et Audrey Lamarque, l’ont aussi eue. Alors qu’elle animait un atelier de théâtre, Azuki s’était aperçue qu’après la pause du goûter, les enfants étaient surexcités et peinaient à se concentrer à cause de tout le sucre qu’ils avaient ingurgité. En tant que comédienne et cheffe diplômée du Plantlab de Matthew Kenney, Azuki, qui n’utilise que des produits biologiques et bruts, a alors eu l’idée de ce spectacle.

Celui-ci  s’inscrit dans le programme national nutrition santé (PNNS) lancé par le ministère de la Santé en 2001. Ce dernier a pour objectif général l’amélioration de notre état de santé grâce à l’adoption d’une alimentation variée et équilibrée. Il recommande de prendre à horaires réguliers trois repas par jour (le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner), voire éventuellement un quatrième (le goûter) pour les enfants. Acte de socialisation, mais aussi d’éducation au goût, ces moments sont indispensables pour une bonne hygiène de vie. Se nourrir, ce n’est pas uniquement remplir son estomac, c’est un moment important qui requiert toute notre attention. Il faut donc y consacrer un peu de temps, surtout que la préparation et la dégustation des repas quotidiens peuvent être très agréables. C’est d’ailleurs ce que la grand-mère de Momoko tente de transmettre,  à sa petite-fille et à nous !

1, 2, 3 sucré, un spectacle familial à partir de 5 ans, ludique et pédagogique sur l’art de bien manger, écrit et mis en scène par Azuki Hagino, interprété par Azuki Hagino (Pomme la nutritionniste et Momoko, la fillette franco-japonaise) et Audrey Lamarque (Carole l’institutrice, la grand-mère japonaise et la mère française de Momoko), présenté à Paris, au théâtre de Nesle, du 29 janvier au 28 mars 2020, les mercredis et samedis, à 15h et du mardi au samedi durant les vacances scolaires d’hiver du 11 au 22 février 2020. Relâche le 7 mars 2020. Rencontres artistiques les 4 et 14 mars 2020 à 15h. Durée : 60 minutes. 

Retrouvez l’actualité de la compagnie Yuzu sur son site Internet (ici) et via la page Facebook du spectacle (ici).

Visuels : Affiche officielle réalisée par Azuki Hagino et Audrey Lamarque. Photo d’Hervé Terrisse.

Infos pratiques

Théâtre El Duende
Granville Gallery
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *