Humour
Youssef Ksiyer « L’humour est une affaire très sérieuse »

Youssef Ksiyer « L’humour est une affaire très sérieuse »

13 juin 2014 | PAR Sébastien Marciano

Le festival d’humour Le Marrakech du rire bat son plein. Hier soir, la tête d’affiche était Youssef Ksiyer, le vainqueur de la scène ouverte de la dernière édition. Chronique et rencontre.

Le Dar Attakafa, entendez la Maison de la Culture Marocaine comptait une belle centaine de spectateurs attendant avec impatience l’une des étoiles montantes du stand up marocain. Youssef Ksiyer présentait hier soir Biodegradable, premier spectacle que l’humoriste, poulain du Jamel Comedy Club, tourne depuis 1 an dans les plus grandes villes du Maroc .

Le show débute sur les chapeaux de roue avec dès les premières minutes une pluie de jeux de mots et de sous -entendus pour le plus grand bonheur de l’audience.

D’entrée il annonce le message de son spectacle « même si ce spectacle s’apppelle Biodegradable je ne suis pas un vrai écolo mais je tiens a dire que nous (le continent Africain ndlr ) ne sommes pas responsables de ce qui arrive on ne fait pas d’industrie lourde on a un pas d’avance sur les autres pays on n’en pollue pas »»

Bien que l’affiche résonne comme une bande annonce de meeting écologiste, l’artiste nous explique que « c’est un spectacle vivant qui traite de manière humoristique de l’écologie . Il est modifié continuellement avec l’actualité . Il ne s’agit pas d’un cours de science naturelle mais plutôt d’une réponse d’un Africain, porte -parole du continent le moins pollueur, à Nicolas Hulot, afin d’exprimer un point de vue différent

Lorsqu’on le questionne sur le fait de devoir jouer son spectacle devant les publics français et marocain il nous repond que « Le rôle de l’humoriste est de s’adapter au moment présent car on ne peut pas rejouer une scène comme la télévision notamment quand une vanne ne marche pas il faut savoir vite rebondir car
chaque spectateur est différent, chaque public est différent et chaque prestation est un moment unique. » La formule fonctionne même si les fous rires sont plus nombreux côté marocain, les français ratent quelques allusions et subtilités. Il n’empêche, malgré ce bémol, le spectacle fonctionne et les applaudissements sont légion.

En backstage Youssef Ksiyer nous raconte son histoire avec le Marrakech du rire :

« J’etais déjà présent il y a 4 ans au premier MDR ou j’ai remporté les scènes ouvertes puis tout s’est enchaîné pour moi : j’ai été invité à me produire au Jamel Comedy Club le temps d’un week end puis je suis invité à la soirée d’ouverture l’an dernier i puis j’ai joué dans dans la petite salle de la maison de la culture et cette année dans la nouvelle .

Pour Youssef Ksiyer « Le MDR est une belle vitrine à la fois pour le Maroc mais aussi pour les artistes marocains et étrangers . Ce n’est pas juste une programmation c’est une histoire d’amitié et de suivi , les petits humoriste grandissent auprès des grands qui prennent plaisir à venir ici . »

Si le message de l’humoriste devait se résumer en une phrase « L’humour est l’un des rares moyens pour véhiculer la paix entre les peuples , il permet de briser la glace et paradoxalement l’humour est une affaire très sérieuse le président Obama prend conseil auprès d’humoristes pour faire ses discours car il sait que c’est cela que le public retiendra et je pense qu’il faut créer un parti politique du rire »

Au final ce spectacle est joué par un marocain pour les marocains .Youssef Ksiyer sait s’adapter à son public et nous présente une magnifique carte postale du Maroc à la fois drôle et caricaturale .

Il nous donne rendez vous en France dès la rentrée sur les plateaux humoristiques parisiens notamment avec Kyan kojandi , au Comedy club ainsi qu’au café Oscar .

Sébastien Marciano

Visuel : affiche

Une peinture inconnue de Gauguin va se vendre très cher
« Perdus dans Stockholm », les stars du monop’ de Pierre Notte rêvent de changement
Sébastien Marciano

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture