Humour

Marina Rollman et son humour débarquent au Théâtre de l’Oeuvre.

Marina Rollman et son humour débarquent au Théâtre de l’Oeuvre.

29 septembre 2019 | PAR David Rofé-Sarfati
Marina Rollman, la chroniqueuse célèbre de France Inter se risque au Stand Up. Elle y reprend son personnage de la suissesse découvrant la France et les francais dans Un spectacle drôle. Entre fausse nonchalance et aphorismes elle réussit son pari  et décortique son époque dans la joie au Théâtre de l’Oeuvre.  

Marina Rollman est la performeuse de la rapidité. Inconnue il y a encore un an elle débute sa carrière par des chroniques radiophoniques sur France Inter.  Le succès vient avec la même rapidité que son élocution. La trentenaire franco-suisse au débit très rapide remplace et recouvre Pierre-Emmanuel Barré. Riche de son public radio déjà conquis, elle se risque dans un one-woman show où l’on retrouve son biais unique construit par un regard malicieux posé sur notre époque. Elle attrape l’actuel avec finesse, acuité et ironie. 

Elle se moque de nous, et d’elle. Mais surtout, Marina Rollman est remarquable en cela qu’elle rend compte avec fraîcheur de sa génération. Une génération qui utilise les abréviations à l’envi et dans l’abus, une génération qui ne croit plus au mariage sauf temporaire, qui préfère les anxiolytiques et psychotropes au travail de la psychanalyse. Une génération qui a définitivement fait le choix du bonheur dans l’immédiateté. 

Femme de média, elle a su repérer les inquiétudes d’aujourd’hui, et combien elles sont des constructions affectées. Dans cette époque où chacun déclare se revendiquer d’une identité qu’il croit essentiel, où chacun ne se définit que par l’appartenance à une communauté, un club, un mouvement politique, une doctrine religieuse, écologique tiers mondiste macrobiotique genrée racialisée eschatologique etc…, Marina Rollman fouille derrière ces peurs et éclaire les quêtes du bonheur, égoïstes et salutaires.

Auteure de ses textes, elle livre ses questions dans la bonne humeur:  Pourquoi les gens que l’on câline perdent toute ambition dans la vie? Comment combattre les pseudoreligions qui ravagent notre génération à l’image de l’auto-entreprenariat et le Cross fit ? On se plaint beaucoup du gluten, mais avons nous oublié qu’il y a eu la peste? 

Marina Rollman est hilarante et en même temps précieuse par son  regard espiègle et optimiste sur notre étrange société.

Un spectacle drôle!

Théâtre de l’Oeuvre

55 rue de Clichy

75009 PARIS

À partir 24 septembre 2019, les mardis et les mercredis à 21h

Crédits Photos : Charlotte Abramow Laura Gilli

Infos pratiques

A la folie théâtre
Théâtre Italique
theatre_de_loeuvre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *