Humour
LE MARRAKECH DU RIRE 4 ou l’incubateur des nouvelles stars du one man show

LE MARRAKECH DU RIRE 4 ou l’incubateur des nouvelles stars du one man show

01 juillet 2014 | PAR Sébastien Marciano

C’est donc au Magnifique Palais Badii de Marrakech que s’est terminée la 4ème édition du Marrakech du rire filmé et retransmis la semaine dernière sur M6.

Un festival de près d’une semaine dans les plus belles salles de Marrakech avec près de 15 spectacles dont 2 soirées de Gala du 11 au 15 juin 2014.
Il a rassemblé sur place près de 10 000 festivaliers et une couverture audiovisuelle de 70 millions de personnes à travers le monde.
Ce fut l’occasion de rencontrer de nouveaux talents notamment marocains tels que le fantastique Haroun Keldoun, nouveau protégé de Jamel dans son One man shouf ou encore Nounours vainqueur du concours des nouveaux talents du Sofitel ainsi que le flamboyant Paul Serré qui sont les artistes à suivre .
Mais revenons sur la dernière soirée de Gala : dans le palais Badii, sorte d’ancienne muraille marrakchi bien connue car c’est là que se déroule la cérémonie retransmise depuis 3 ans à la télévision. Elle est bien plus impressionnante en vrai et a vu défiler les plus grands humoristes français mais aussi les nouveaux talents et amis de Jamel : Patrick Timstit, Kad Merad, Florence Foresti, Franck Dubosc et tous ceux du Jamel comedy club notamment la pile électrique Wali Dia qui a enflammé le théâtre. Les déguisements, les vannes et un parterre de VIP avec Monica Belluci, Jean-Marie Bigard et d’autres noms du PAF surtout les footballeurs du Charity game du lendemain.
Les chorégraphies, la danse, les costumes ont donné lieu à un final exceptionnel avec les poupées géantes de Jamel et les sambas en clin d’œil au mondial brésilien
Pour l’an prochain Jamel nous promet encore plus de surprises de spectacles et de nouveaux talents.Ce festival est avant tout un moment ou les artistes et humoristes se côtoient de manière détendue et accessible pour le plus grand plaisir de tous et comme dit la phrase affichée dans toute la ville « Kech que je vais rire »

Les salariés du Festival d’Avignon votent contre la grève
Vincent Thomasset en quête d’acteurs
Sébastien Marciano

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture