Humour

Laura Laune est décapante dans «Le diable est une gentille petite fille»

Laura Laune est décapante dans «Le diable est une gentille petite fille»

29 novembre 2017 | PAR Victoire Chabert

Laura Laune, cette jeune et jolie blonde au visage innocent, n’a aucune limite dans «Le diable est une gentille petite fille». Elle ose tout dans son One Woman Show sur la scène du Petit Palais des Glaces !

Née en Belgique, Laura Laune est déjà bien installée dans l’univers humoristique francophone. Elle est lauréate de nombreux prix de festivals d’humour et fait la première partie d’artistes reconnus tel que Jeff Panacloc. Il faut dire qu’elle a beaucoup de culot !01

De la professeur niaise aux rapports parents-enfants en passant par L’Ecole des Fans, Laura Laune nous présente dans son spectacle, une panoplie de personnages trash mais attachants, méchants mais très drôles. Son humour noir décapant n’épargne rien ni personne : Les musulmans, les catholiques, les juifs, les couples, l’amour, la manif pour tous…tout le monde en prend pour son grade. Dans «Le diable est une gentille petite fille», l’humoriste enchaine les vannes, on a d’ailleurs de temps en temps, du mal à suivre car le rythme est soutenu. Son irrévérence totale nous choque et surtout nous interroge. Est-elle innocente ou méchante ? Consciente de ses propos où simplement folle à lier ? Voilà le talent de Laura Laune, elle est capable de raconter les pires horreurs avec un sourire angélique. Dans son spectacle, elle évoque beaucoup de thèmes de société : racisme, avortement, éducation… avec toujours un décalage entre son apparence qui la suppose très innocente, et ses propos rentre-dedans, second degré. Laura Laune se sert de son image de petite fille naïve pour surprendre par le contenu sans filtre de ses textes. Elle cherche à extérioriser sur des sujets du quotidien, qui touchent et qui révoltent, pour essayer de faire rire. C’est sa façon de dénoncer et de se moquer de tout ça. Malgré parfois un manque de naturel dans son comportement sur scène, par ses gestes trop souvent répétés, ou ses mimiques trop forcées, son humour corrosif, nous a fait rire.

«Le diable est une gentille petite fille» est un spectacle très politiquement incorrect, dans lequel vous découvrirez tous les monstres qui se cachent dans le placard !

Infos : Spectacle du 19/09/2017 au 27/12/2017 – Reprise du 18/01 au 16/06/2018 – du jeudi au samedi à 21h30 – Relâches les 3 & 9/02, les 8,9,16 & 24/03 et le 26/05 , tous les mardis et mercredis à 20h00, Petit Palais des Glaces, durée : 1h15

Visuels : Julie Caught et Laura Gilli. 

Album, la plus ancienne librairie BD de France, fermera ses portes en janvier
EL OTRO (L’AUTRE) du CHILIEN LUIS GUENEL AU THEATRE DE LA VILLE, UN CHOC.
Victoire Chabert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *