« Hira gasy » ou chant malgache : un opéra champêtre réjouissant

9 novembre 2018 Par
Raphaël de Gubernatis
| 0 commentaires

Des costumes aux couleurs éclatantes inspirés par ceux que portaient les premiers colonisateurs ; des trompettes, des violons ; un diseur fort en gueule ; des chants ; des danses surtout, pétulantes, joyeuses, extravagantes : l’ « hira gasy » ou « chant malgache » est un joyeuse macédoine de théâtre, de musique et de danse qui a cours sur les hauts plateaux où s’est érigée la capitale, Antananarivo, Tananarive en version française.