Danse

POLE-SUD, CDCN STRASBOURG : Mondes d’ici, rêves d’ailleurs

POLE-SUD, CDCN STRASBOURG : Mondes d’ici, rêves d’ailleurs

03 octobre 2017 | PAR La Rédaction

Danser le monde, capter ses vibrations sur scène, entrelacer corps, gestes et mouvements à d’autres langages artistiques, toutes ces aventures participent des liens privilégiés entre un lieu, des artistes et des publics. POLE-SUD, en se consacrant aux arts du mouvement propose de multiplier ces rencontres.

Cette saison, les Kubilaï Khan Investigations reviennent avec de poétiques fictions nomades. Gisèle Vienne met en scène la jeunesse actuelle. De nouvelles danses dites « post-internet » surgissent avec La Horde. Libanais, Ali Chahrour revisite les rituels chiites. Emmanuel Eggermont, s’immerge dans la cité et ses noirs. Autres couleurs pour les spectacles en famille. Daniel Larrieu voit la vie en rose, Claire Jenny se joue du « tiens-toi droit », Brahim Bouchelaghem invente une fable d’aujourd’hui.

D’autres cultivent l’art de la rencontre, cet événement rare et précieux apte à nous transformer. C’est le cas d’Amala Dianor mais aussi des danseurs asiatiques Olé Khamchanla et Pichet Klunchun. La canadienne Louise Lecavalier, préfère l’invisible et s’inspire d’un roman d’Italo Calvino, Thomas Hauert jubile avec les musiques de Gerschwin. Alors que Jann Gallois s’intéresse au mouvement d’union et de désunion entre les êtres, Julie Nioche se penche sur les traces des histoires d’amours. Si l’artiste iranien Ali Moini danse dans les fils avec une marionnette, Marcos Morau, venu d’Espagne réveille les fantômes de l’histoire de l’art. Lisbeth Gruwez évolue d’une pièce à l’autre, passant d’une balade dansée sur les musiques de Bob Dylan aux frissons de nos peurs chorégraphiées façon thriller.

Visuel : ©Hafiz Dhaou

[Article Partenaire]

Décès par euthanasie de l’écrivaine Anne Bert, fervente supportrice du suicide assisté
Jo Dekmine s’est éteint à 86 ans
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *