Danse

Piel, la mise en lumière de Maria Eugenia Lopez

Piel, la mise en lumière de Maria Eugenia Lopez

01 novembre 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est ce qui s’appelle une transition chorégraphique. En clôture du festival Zoa et en ouverture du festival Signes d’automne, Florence Augendre et Maria Eugenia Lopez ont livré un intelligent pas de deux .

Un an après l’éclosion du #metoo le contact physique n’a jamais été autant problématique. Comment se toucher ? Comment être sûr d’être à la bonne distance.C’est avec des mots et dans un carré de lumière que les deux danseuses en body chair affirment les bons métrages.

Puis comme dans Jérôme Bel de Jérôme Bel en 1995 elles vont d’ausculter mais dans une version troisième millénaire. Elles sont devenues des robots surpris par les actions et réactions que leurs gestes provoquent. La dérision est délicieuse et on se marre. Leur danse se fait précise dans des ouvertures d’épaules qui frisent la douleur.

Florence Augendre est une interprète précise qui a travaillé avec Wim Vandekeybus ,Guillaume Le Boisselier lui est à la création sonore qui saura s’avancer vers une techno assumée,une danse sans corps à corps. La chorégraphe vénézuélienne est sur scène, elle travaille aujourd’hui à Bruxelles.

Puis, c’est un regret pour nous, elles cherchent le happy end, une douceur un peu trop facile.Finalement assumer que les rapports humains n’ont jamais été si compliqués et si ardus que depuis l’affaire Weinstein est peut être trop triste à assumer .

Le Festival Signes d’Automne se poursuit au Regard du Cygne jusqu’au 30 novembre.

Visuel : ©Andrea Messana

Graphism Design 1890-1959 : les débuts du graphisme occidental
Le Festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec : immersion dans le cinéma arabe
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *