Danse
Les fourmis de Bouchra Ouizguen se dévoilent au Festival d’Automne

Les fourmis de Bouchra Ouizguen se dévoilent au Festival d’Automne

17 septembre 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La chorégraphe Bouchra Ouizgen est née au Maroc. Donner le lieu de naissance d’un chorégraphe peut surprendre, pourtant, ici, il est un acte politique. Danser, monter une compagnie aux interprètes féminines apparaît comme un combat. Elle présente au Centre Pompidou, et dans le cadre du Festival d’Automne, Ottof jusqu’au 20 septembre.

Il y a cette image, anxiogène à souhait, qui restera gravée. Une femme-ombre. Une femme voilée dont il est impossible, avant longtemps de décerner si elle est de face ou de dos. Elle pivote sur elle-même, dans une extrême lenteur. Elles entreront toutes les cinq de la sorte. Cachées, leurs pas sont des ralentis qui rappellent le travail sur le mouvement invisible de Myriam Gourfink. On ne sait qu’elle ont bougé qu’une fois le mouvement fini.

Il est toujours étonnant de voir comment les créations, qui se font sur un temps relativement long, arrivent à terme dans le cœur de l’actualité. Ces femmes-là, ces fantômes-là, volontairement prises dans une lumière en halo, sont une projection masculine. Elles sont ici cantonnées à une figure éteinte. Comment entrer en puissance, comment dire que leur existence est une modernité ?

Bouchra Ouizguen explose tout avec puissance, elle active les pas, impose des courses, effeuille pour laisser disparaître les premières couches de vêtements. On les retrouve dans d’improbables leggins panthère, la voix et le corps hurlant. Ottof, qui signifie fourmi en berbère donne à voir des interprètes qui ont une double vie. Elles sont toutes ouvrières et danseuses. Elles sont les fourmis, inlassables répétitrices qui refont les mêmes mouvements de danse orientale ici découpée, ralentie.

Offof est un cri nécessaire.

Visuel :© DR

Infos pratiques

Les Cygnes
Théâtre du Palais Royal
centrepompidou

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *