Danse
Les Forces hypnotiques de Leslie Mannès aux Hivernales

Les Forces hypnotiques de Leslie Mannès aux Hivernales

18 juillet 2022 | PAR Amelie Blaustein Niddam

On (y) danse aussi l’été est donc un festival ni In ni Off organisé par Les Hivernales, le centre de développement chorégraphique d’Avignon. La diversité de la danse y est totale, au point d’atteindre un climax de performance tellurique avec cette proposition belge communicative.

Mais quel coup de poing ! En voilà un spectacle qui fait avancer la définition même de motif chorégraphique! Il s’agit d’un trio composé de trois danseuses et également chorégraphes : Leslie Mannès (en alternance avec Lila Magnin), Mercedes Dassy et Thi-Mai Nguyen.

Elles apparaissent dans la pénombre, fantômes blancs. L’image ressemble à l’écriture de Nacera Belaza qui travaille la perception du mouvement dans le noir. Le mouvement est une torsion du haut du corps qui marque le rythme d’un scratch techno joué en direct par Thomas Turine.

Le geste est obsessionnel, il va progresser dans une violence contenue. Le buste, les bras, et les pieds collés au sol; en tout cas, un temps. Au fur et à mesure, le bassin se libère dans une danse féministe qui semble être dirigée par le périnée. Physiquement, c’est une épreuve de force, et nous allons encore une fois citer Miet Warlop qui, elle aussi, travaille l’épuisement.

Ces filles sont féroces, elles accumulent de la force et quand la lumière est plus claire, elles nous regardent, sûres d’elles. L’écriture répétitive entre en nous comme si un chaman ou un médium nous possédait.

Forces est une bombe qui montre comment un geste robotique peut devenir mystique. Il a d’ailleurs reçu le prix de la critique Maeterlinck en 2020.

Jusqu’au 20 aux Hivernales à 13H15. Durée 1H.

Visuel : ©Hichem Dahes

Générations, l’élégant portrait de danseurs de Fabrice Ramalingom
Avignon OFF : “Traversée en eau claire dans une piscine peinte en noir”, la vie de Cookie
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture