Danse
Le Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse perd sa directrice

Le Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse perd sa directrice

05 août 2015 | PAR Elodie Schwartz

Sa décision est prise : Annie Bozzini démissionne. Fatiguée de voir ses projets de danse contemporaine toujours remis à plus tard, la directrice du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse a décidé de plier bagage…

C’est dans une atmosphère tendue que le CDC de Toulouse fêtera ses 20 ans le 11 septembre prochain. Annie Bozzini, à la tête du Centre depuis sa création en 1995, aurait en effet décidé de jeter l’éponge comme le rapporte La Dépêche.  « Une décision difficile à prendre » souligne le journal. Mais si Annie Bozzini aurait choisi de démissionner, c’est avant tout car certains projets de danse contemporaine lancés par ses soins, dont ceux de lieu dédiés à la danse (aux Nouveautés, au Mont Saint-Michel et à l’hôtel Dieu) seraient traités avec désinvolture. Le dernier en date, l’abandon de la Cité de la Danse qui devait voir le jour sur le site de la Grave, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

« C’était un projet décidé par Jean-Luc Moudenc (maire de Toulouse) sur lequel nous avions bien avancé avec la précédente municipalité, mais pas assez vite. Pour les nouveaux élus, le projet de la Grave n’était pas compatible avec le serrage de vis économique. Encore un beau projet sacrifié sur l’autel de l’économie ! Je regrette non seulement que la réalisation de la Cité de la danse soit différée, mais encore d’avoir appris la nouvelle par voie de presse ! » se serait indignée Annie Bozzini. « La Grave c’était un projet en or. C’est dommage de le voir abandonné. Le public de la danse est de plus en plus jeune. La culture des jeunes est sacrifiée. Je pars sans faire de vagues, mais je quitte Toulouse sans regrets » aurait-elle ajouté. Dès le début de l’année 2016, Annie Bozzini quittera donc ses fonctions sans pour autant se retirer du domaine de la danse. L’ancienne rédactrice en chef du magazine Pour la danse, souhaiterait en effet remonter un projet international pour la jeunesse, son combat depuis toujours.

Selon Actu Toulouse, le maire de la ville aurait d’ores et déjà lancer une campagne de recrutement pour trouver le successeur d’Annie Bozzini. C’est avec ce dernier que les questions des projets seront à nouveau abordées.

Visuel : © Capture d’écran Youtube

« La Pire. Personne. Au monde », Douglas Coupland caricature à foison
Les sorties cinéma de la semaine du 6 Août 2015
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *