Danse

La danse hospitalière de Sylvain Groud

La danse hospitalière de Sylvain Groud

12 novembre 2015 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Sylvain Groud est un incroyable danseur et quand il nous invite à une immersion sur le lourd thème de la fin de vie dans une chambre d’hôpital, tout de suite, les choses se transforment en souffle et la beauté surgit dans les sauts les plus arides. Chambre 209 joue ce soir à 20H30 à La Briqueterie.


La scène est immense et le public est invité à se poser où il veut, à s’asseoir ou bien à rester debout. Comme il l’entend. Le malaise est immédiat, il ressemble exactement à celui que l’on ressent quand on entre dans ce milieu forcement blanc. L’immaculé justement règne ici puisque la structure du décor (Jonathan Loppin) est un cube ponctué de stores vénitiens horizontaux. Une ombre passe en vidéo (Clément Révérend), tel un fantôme de ceux qui passés par là ont disparu.

Sylvain Groud apparaît, toujours aussi longiligne. Il appairait ou plutôt, on l’aperçoit entre les lignes de son décor. On devine des sauts faits dos au sol, des vrilles exubérantes, des pas enchaînés dans un rythme fou.

Son travail est totalement immersif, puisque il appelle le public à devenir « danseur ». Nous sommes tous tour à tour ici les patients, les malades, les soignants. L’émotion est totale quand Groud se fait altier pour incarner les mains ridées de cette dame au regard à la fois triste et tendre.

Cet ancien danseur de Preljocaj meilleur période (Paysages après la bataille, Personne n’épouse les méduses) a une technique mixte, à la fois hip-hop et contemporaine. Il a gardé du chorégraphe les longs étirements qui signent l’élégance. Lui ne cherche pas tellement le beau mais plutôt à faire de la danse un médium. On le voit interagir avec des patients en mauvaise posture et on pense évidement au travail d’Anna Halprin sur la fin de vie.

Visuel :©Jonathan Loppin,

Infos pratiques

Festival d’île de France
FIAP Jean Monnet
Lefebvre-Justine

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *