Danse
La compagnie Julien Lestel éblouissante dans Corps & Âmes

La compagnie Julien Lestel éblouissante dans Corps & Âmes

29 juin 2011 | PAR Alienor de Foucaud

Lundi soir, la compagnie du danseur et chorégraphe Julien Lestel présentait au Théâtre des Champs-Élysées, sa dernière création, Corps & âmes. Une représentation unique et inédite, emprunte d’une spiritualité alliée à un fort esprit néo-classique.

Créée en juillet 2006 à Marseille, la compagnie Julien Lestel compte six danseurs italiens et quatre productions à son répertoire. En quittant le Ballet National de Marseille, le chorégraphe décide de se consacrer pleinement à sa compagnie, afin de rencontrer un public large et diversifié.

Formé à l’Ecole de Danse du Ballet de l’Opéra National de Paris, Julien Lestel a intégré de prestigieuses compagnies et a dansé avec les plus grands. Noureev, Forsythe, Carolyn Carlson, Pina Bausch, Preljocaj, Balanchine, Robbins…. Ils sont nombreux à l’avoir formé et à continuer d’influencer sa danse. L’univers de Julien Lestel est empli d’émotion et de virtuosité. Sa gestuelle et sa matière sont à la fois puissantes, terriennes, explosives, mais aussi subtiles, délicates et d’une grande finesse.

Corps & âmes oscille entre chants vocaux, chœurs et grandes envolées lyriques. Des duos se forment, charnels et sensuels. Les femmes sont coiffées de hautes queues de cheval, élégantes et gracieuses. Les hommes, torses-nu, sont puissants et virils. Des courses effrénées scandent la pièce, portés et sauts de carpe s’alternent, donnant un rythme impétueux au ballet. Les tableaux s’enchainent dans une grande fluidité, dans l’ombre et la lumière du magicien Max Haas. Corps enlacés, frappés au sol, les mouvements de Julien Lestel se ressentent. Le chorégraphe dit « travailler dans la sensation, plus que dans les formes ».

Dessinant les affrontements de l’âme et du corps, la danse de Julien Lestel conduit à un équilibre suprême, constamment fragile. In fine, la substance spirituelle l’emporte toujours sur la matière charnelle. Ici, le travail chorégraphique met en valeur tout ce que l’abstrait a de plus beau et de plus complexe afin d’émouvoir un public néophyte ou averti au travers d’une danse physique et émotionnelle, vive et aérienne.

Plus d’informations sur la compagnie Julien Lestel: ici

Gagnez 2 X 6 places pour Pierre Henry à l’église Saint-Eustache le 27 juillet
La Nuit Paris Jeunes ce soir à l’Hôtel de Ville !
Alienor de Foucaud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *