Danse
Inauguration de la Briqueterie, un nouveau lieu dédié à la danse contemporaine en Val de Marne

Inauguration de la Briqueterie, un nouveau lieu dédié à la danse contemporaine en Val de Marne

08 janvier 2013 | PAR Smaranda Olcese

Dans cette période de crise endémique, voici enfin une bonne nouvelle dans le domaine de la culture. Il faut dire que l’événement était très attendu : Le Val-de-Marne inaugure la Briqueterie, un nouveau lieu dédié à la danse contemporaine.

Le Centre de Développement Chorégraphique et La Biennale du Val de Marne s’installeront enfin dans des locaux entièrement pensés pour la danse. Les activités de la petite mais énergique équipe, conduite avec enthousiasme par Daniel Favier, furent disséminées pendant des années dans différentes salles du département. Les quelques 3500m2, aménagés par l’architecte Philippe Prost, avec quatre studios de danse, dont un studio scène avec une capacité de 178 places, faciliteront ses missions : l’accueil des compagnies en résidence, la production des œuvres et ponctuellement leur diffusion, participeront pleinement au rayonnement de la danse dans le territoire, en synergie notamment avec le MAC/VAL, musée d’art contemporain ouvert en 2005, et sur le plan international.

La Briqueterie ouvrira donc ses portes au mois de mars à l’occasion de la 17ème édition de  la Biennale de danse du Val de Marne. 12 créations, 20 chorégraphes participeront à l’événement, parmi lesquels Joseph Nadj, Angelin Preljocaj, Maguy Marin, José Montalvo et Mourad Merzouki, pour n’en citer que quelques uns. Une quarantaine de représentations pendant les 5 jours d’inauguration, voilà de bons présages pour la Biennale, qui se propose cette année de questionner nos imaginaires, entre bestiaire et fantasmagories. Il faut gager que les 100 ans et plus d’histoire contenus dans les murs de cet ancien bâtiment industriel qui retrouve aujourd’hui un nouveau souffle y sont pour quelque chose.

Prenez vous places !

 

images © cabinet d’architecture Philippe Prost

 

Le réalisateur portugais Paulo Rocha s’est éteint à 77 ans
« Le jardin » de Matisse retrouvé
Smaranda Olcese

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture