Danse

[Festival d’Avignon] Sujets à vif, programme A

[Festival d’Avignon] Sujets à vif, programme A

08 juillet 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La SACD et le Festival sont en compagnonnage depuis 1997, d’abord avec le Vif du sujet puis, depuis 2004, avec les Sujets à vif. L’idée est de susciter la rencontre entre deux artistes. Quatre programmes se donnent, nous avons pu voir le premier, le A, qui a lieu à 11h du 7 au 13 juillet.

[rating=5]

Les sujets à vif ce sont deux formes courtes, au max 40 minutes qui nous saisissent … sur le vif. Plus que jamais, c’est ici qu’il faut se souvenir que la première image d’un spectacle compte et en matière d’entrée, les deux propositions, à savoir Un jour nous serons humains et Religieuse à la fraise n’ont pas démérité.

Un jour nous serons humains est une phrase prononcée dans un hôpital psychiatrique et entendue par David Léon. Il est auteur et anime des ateliers pour adultes psychotiques. Cette phrase a fait naître un texte qui, sur une scène tout en herbe, est prononcée par Marik Renner et incarnée par le danseur Emmanuel Eggermont. Elle arrive en combinaison noire fluide, un verre de rouge à la main. Sur une chaise, un élégant châle viendra si le temps se gâte, réchauffer ses épaules. On s’attend à une discussion bourgeoise et c’est à un manifeste sur le désenchantement du monde que nous assistons. « Nous ne sommes pas humains, un jour nous serons humains, quand nous seront fondus dans les paysages dévastés« . Nous sommes ici en état d’apocalypse.

La proposition nous capte immédiatement mais a tendance à s’étioler malgré une danse qui passe de l’apparente simple marche à, justement, cette opération de fondre qui voit la tête se rentrer dans les épaules et les jambes se parler. L’homme devient animal mais malheureusement, la violence reste ici trop lisse pour que le saccage de la terre soit pleinement ressenti.

Religieuse à la fraise est la seconde proposition conçue et interprétée par Kaori Ito et Olivier Martin-Salvan. Elle est japonaise, danseuse et frêle. Il est massif, osons le mot… gros, grand, français et comédien. Leur recette de Charlotte à la fraise est une rencontre sur la différence ici traduite par un numéro qui vient chercher le clown et trouve les éclats de rire du public. Qui domine qui ? Qui porte qui ? Religieuse à la fraise joue aussi en mettant en mouvement des expressions du style « l’avoir sur le dos », « ne plus le supporter », ou, est c’est là que les deux nous enchantent : ne faire qu’un. Ils se jaugent, se comparent et se mesurent, lui faisant le double d’elle. Ils créent des situations burlesques, cocasses et finalement très poétiques. Raconter serait ici tout gâcher. Cette performance est un gros câlin, un doudou à serrer très fort, et en plus, ça finit bien dans une évolution qui aura commencé par un mode animal pour finir dans une danse endiablée.

Crédits LN Photographers

Le dossier Festival d’Avignon de la rédaction.

Religieuse à la fraise joue actuellement au festival Paris Quartier d’Eté, et c’est entrée libre.
Le vendredi 1 août 2014 à 17h:
Square des Amandiers (20e)
Le vendredi 1 août 2014 à 19h:
Square des Amandiers (20e)
Le dimanche 3 août 2014 à 17h:
Bibliothèque historique de la Ville de Paris (4e)
Le dimanche 3 août 2014 à 19h:
Bibliothèque historique de la Ville de Paris (4e)
Le jeudi 7 août 2014 à 17h:
Les Berges – Parvis culture (7e)
Le jeudi 7 août 2014 à 19h:
Les Berges – Parvis culture (7e)
Le vendredi 8 août 2014 à 17h:
Musée de Cluny – Musée national du Moyen-Âge (5e)
Le vendredi 8 août 2014 à 19h:
Musée de Cluny – Musée national du Moyen-Âge (5e)
Le samedi 9 août 2014 à 17h:
Les Berges – Parvis culture (7e)
Le samedi 9 août 2014 à 19h:
Les Berges – Parvis culture (7e)

 

Infos pratiques

Festival en Othe
Urbaka
festival_davignon

One thought on “[Festival d’Avignon] Sujets à vif, programme A”

Commentaire(s)

  • tamtamani

    Voila ce que j’ai vu, dans le jardin de la vierge, émue aux larmes, la danse du vent dans le lierre , c’est le discours de Jaures, sublimé….oui oui, un jour nous serons humain.http://www.lours.org/default.asp?pid=100

    juillet 9, 2014 at 10 h 05 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *