Danse

La Danse au cœur de deux week-ends au Festival de Royaumont 2018

La Danse au cœur de deux week-ends au Festival de Royaumont 2018

23 mai 2018 | PAR Yaël Hirsch

Cette année, la Danse sera présente et réflexive, pendant deux week-ends, à l’Abbaye de Royaumont dans le cadre de son Festival (25 août-7 octobre 2018).

Les 25 et 26 août dans le cadre des « Artistes aux Jardins » le chorégraphe Hervé Robbe directeur artistique du PCC et le tuteur musical Pierre-Yves Macé proposent Prototype V, une rencontre de 8 chorégraphe et 4 compositeurs qui restituent dans le cadre de « Fenêtre sur cour » leur travail de plusieurs semaines, qui est une réflexion sur « de la musique pour la danse à la danse pour la musique »

La deuxième édition des Entractes/Chorégraphiques (après celui de 2015) aura lieu le week-end des 1 et 2 septembre et ouvre un laboratoire de réflexion et de parole libre sur les attentes des jeunes artistes. Alors que les professionnels se rencontrent sur 4 jours en mode privé, le public est invité tout un week-end à voir leur travail.

Ce laboratoire au Centre Culturel de Royaumont est placé sous le signe de la Mémoire et la Transmission avec pour question de savoir quel est l’héritage que transmet la danse.

Les prototypes et chorégraphies proposés au public suivent des artistes familiers de Royaumont et comprendront le quatuor de femmes Se faire un NON, de Eloïse Deschemins, déjà venue pour prototype en 2014. Après deux duos l’an dernier sur la question de la virtuosité et sa participation au programme « dialogue », Harris Gkekas proposera le solo Mille, qui réfléchit sur la question de la sédimentation.

Remembrance, de Herve Robbe avec le travail du videaste Vincent Bosc reviendra sur une longue observation et réflexion sur la place de l’interprète dans la chorégraphie. Le chorégraphe a invité tous les artistes avec qui il a travaillé depuis 30 ans, en tant que directeur de troupe nomade ou en tant que directeur du CDN du Havre à partir de 1999, à venir participer à ce film. Ils y parlent de leur vision de leur rôle d’interprète et pour certains, de leur devenir chorégraphe, en conceptualisant un rapport de transmission.

Travaillant sur la question de la transmission, Daniel Larrieu (lire notre article sur sa dernière création) créera Play612 le premier septembre à 17:45. Avec dix danseurs sur scène, Mié Coquempot exposera ses variations parlées et dansées sur l’art de la fugue de Bach au Réfectoire Des Moines. Et dans le cadre du programme « dialogue » les étudiants du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers travaillera dix jours avec quatre chorégraphes sélectionnés par Royaumont. Happy Birthday restitue leur travail sur la pelouse du bâtiment des Moines le premier septembre à 18:45 et le 2 septembre à 16:15. Le dimanche 2 septembre au matin, les professionnels restitueront également pour le public le fruit de leurs discussion. Et l’après-midi le directeur du CNDC d’Angers Robert Swinton présentera Event, une chorégraphie de 1964 de Merce Cunningham dont Swinton a été l’assistant. Elle aura lieu dans les ruines de l’abbaye.

Visuel : ©Yaël Hirsch

Coming-out trans : le message de l’humoriste, comédien et réalisateur Océan
Made Festival à Rennes : sous le soleil breton, la rave est bien party…
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *