Danse

Bounce! Le rebond vitaminé de Thomas Guerry et Camille Rocailleux

Bounce! Le rebond vitaminé de Thomas Guerry et Camille Rocailleux

10 janvier 2019 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 12 janvier, le Théâtre National de Chaillot reprend un spectacle de Thomas Guerry, Camille Rocailleux et la Compagnie ARCOSM sur l’échec créé au Dôme d’Albertville en 2013. « Bounce! » est un spectacle destiné au jeune public et aux adultes et qui parle d’échec, de groupe et de rebond. Un remède vitaminé et chorégraphique au fatalisme.

« Où sont vos élèves ? » nous demande-t-on quand nous passons les portes monumentales de Chaillot pour la session « Bounce » de 10h du matin de jeudi 10 janvier dédiée aux scolaires. Dans la salle, c’est un festin: des  rangs sages d’élèves de CE1 qui détaillent les instruments présents sur scène et prêts à vivre 55 minutes de danse et de musique.

La violoniste soulève le liseré blanc qui délimite la scène et ouvre le spectacle. Elle prend place avec le bassiste sur le côté et la musique commence, tango et entraînante, qui s’épaissit de superpositions de sons enregistre. Les deux autres membres du quatuor font leur entrée en survêtement, ils marchent, discutent comme deux danseurs se rendant à l’entraînement. Imperceptiblement, leurs gestes s’harmonisent, la musique se stabilise et couvre le brouhaha de leurs voix : ça danse ! Le duo se meut en pure synchronie autour d’un grand parallélépipède en bois qui les masque un peu parfois pour mieux nous les rendre. Le jeune public se tait et regarde.

Et puis tout d’un coup : patatras ! Le danseur se cogne violemment à la poutre centrale, la danseuse se tient le ventre de peur et par ricochet les micros tombent sur les musiciens. Une fois! On essaie de tout remettre en place, puis l’on a du mal à reprendre… Deux fois ! C’est pour de vrai ? se demande le public de 7/8 ans qui commente à voix haute ? Non c’est pour de faux mais la leçon, elle, est vraie : Show must go on. Malgré la catastrophe, le spectacle reprend et même les deux musiciens rejoignent les danseurs pour danser et chanter en quatuor pluridisciplinaire extraordinaire. Dans un jeu d’ombre et de lumière époustouflant, ils tentent de se comprendre de s’accorder. Aucune chute clownesque ne parvient à faire rire les enfants autant que les monologues ou borborygmes d’un artiste seul que les autres ne comprennent pas. Mais le rire vient: ensemble et avec le public les quatre musiciens-danseurs s’esclaffent et transforment même leurs claques de rire sur les cuisses en mouvements de danse. De même, arriver seul au sommet du cube ne sert à rien : c’est ensemble, parfois trop collés, souvent dissonants mais ajustant l’harmonie de leurs corps, leurs instruments et leurs voix que les quatre alchimistes de Bounce ! arrive au sommet.

Un spectacle aussi plein de sagesse que de rebonds, où le plaisir simple et exigeant de mouvements et de sons accordés est démultipliés par les fausses notes et les chutes qui y mènent. Avoir jusqu’à samedi 12 et notamment avec vos enfants à partir de 7 ans à la matinée de 15:30 ce dernier jour.

Bounce! de Thomas Guerry et Camille Rocailleux, Cie Arcosm, avec en alternance Côme Calmelet / Aurélien Le Glaunec / Joakim Lorca, Quelen Lamouroux / Anne-Lise Binard, Sylvain Robine, Cloé Vaurillon / Thalia Ziliotis, Salle Firmin Gémier, 55 min.
Visuels : Gaelic.fr

La sélection cinéma du 9 janvier
« Doreen » : l’amour dure longtemps au Théâtre de la Bastille
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *