Danse
Boris Charmatz, l’homme de Rennes

Boris Charmatz, l’homme de Rennes

07 février 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Sa Levée des conflits a enchanté le Théâtre de la Ville,  il sera l’artiste associé du prochain festival d’Avignon. Depuis le 1er février, il propose une  « monographie » au  Musée de la Danse qu’il a créé à Rennes: Boris Charmatz, 38 ans,  est un chorégraphe orchestre.

Pour sa première monographie, le Musée de la danse a choisi d’exposer Jérôme Bel – chorégraphe qui depuis plus de quinze ans expose et démonte les mécanismes de la représentation. De Nom donné par l’auteur à Véronique Doisneau, son œuvre ne cesse de sonder les désirs, les constructions subjectives et culturelles qui font que l’on danse. Jouant avec les projections du spectateur, interrogeant les différentes strates de la fabrique chorégraphique – ses modes de production, ses formats, ses éléments de vocabulaires – chacune de ses pièces repose la question : « qu’est-ce que ça veut dire, faire un spectacle ? »

Mais du théâtre au musée, que reste-t-il ? Afin de recueillir une image de cet ensemble complexe, le Musée de la Danse a élaboré un parcours proposant un concentré de l’œuvre : une série de seuils temporels permettront d’appréhender « tout » Jérôme Bel en quelques secondes – ou quelques heures… Photos, extraits vidéos, archives et entretiens de son Catalogue raisonné seront ainsi présentés respectivement en 3 secondes, 30 secondes, 3 minutes, 30 minutes et 3 heures, proposant « une réduction en expansion » de son art spectaculaire.

(c) AFP

MK2 lorgne du côté de la Cannebière
Earth, ou l’art du « paysage sonore »
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture