Danse

Arthur Harel, chorégraphe parisien invité de l’École de danse contemporaine de Montréal

Arthur Harel, chorégraphe parisien invité de l’École de danse contemporaine de Montréal

02 septembre 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

C’est le genre d’information qui allume les voyants du signal « à suivre ». Le jeune garçon de 24 ans commence à être repéré, qui est-il ?

Nous vous parlions d’Arthur Harel en 2011. A l’époque, sur le dansoir de Karine Saporta, il présentait Il y a des choses que je ne dis à personne et Fragments. Son travail montrait alors une articulation autour de l’hybridité, mêlant la danse, la musique et le théâtre. Solos, duos, trios, danseurs ou musiciens, tous sont de la partie. Cette année, il prépare HEREIN (titre provisoire) une pièce pour 20 danseurs seniors.

Trois ans plus tard, on le retrouve invité de l’Ecole de danse contemporaine de Montréal pour la session d’automne 2014 « Le chorégraphe parisien âgé de 24 ans aura pour mandat, pendant les 4 mois que durera la résidence, de créer une pièce originale pour la cohorte de 16 étudiants finissants. »

Issu des classes du CND (Centre National de la Danse), il est également membre fondateur du Collectif (LA)HORDE.

Par communiqué l’Ecole informe que « Le résultat du travail de création du chorégraphe Arthur Harel sera présenté durant le spectacle Cru d’automne produit par l’École de danse contemporaine de Montréal au Théâtre Rouge du Conservatoire de musique et d’art dramatique de Montréal les 17, 18, 19 et 20 décembre 2014. » Cela intervient dans le cadre du programme MAP des « Pépinières européennes pour jeunes artistes » qui permet à un artiste de moins de 35 ans d’être accueilli en résidence.

Workshop Arthur Harel – École Libre de Danse de Maré – Rio de Janeiro, Décembre 2013 from Arthur Harel on Vimeo.

La nouvelle « Madame Culture et Communication » de l’Elysée
Hey! Oh! Let’s GO!!!!!! Scorsese prepare un biopic sur les Ramones
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Une réflexion sur « Arthur Harel, chorégraphe parisien invité de l’École de danse contemporaine de Montréal »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *