Danse

Jan Fabre fait danser Artemis Stavridi avec la mort/ Another Sleppy Dusty Delta Day

20 juin 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Le théâtre de la Ville section Abbesses offre au public une petite bombe découverte à Avignon, il y a 2 ans déjà . « Another Sleepy Dusty Delta Day » est une création de Jan Fabre. Il laisse ici déployer la hauteur de ses talents de chorégraphe au service de la charismatique danseuse Artemis Stavridi dans le rôle crée par et pour la belle performeuse croate Ivana Jozic

Le titre du spectacle s’inspire d’une chanson de Bobbie Gentry, « Ode to Billy Joe », composée en 1967. « Ode to Billy Joe », c’est le récit d’un suicide. Une adolescente est attablée avec sa famille pour le repas du soir. Sa mère annonce que Billy Joe s’est donné la mort en se jetant d’un pont. Tandis que les membres de la famille évoquent des souvenirs de Billy Joe et discutent des petits tracas du quotidien en se passant les plats, la mère s’aperçoit ‘au passage’ que sa fille a perdu l’appétit. C’est sur cette toile de fond que naît peu à peu l’intérêt pour le non-dit dans l’histoire. Qu’est-ce que la jeune adolescente et Billy Joe ont jeté ensemble de ce pont ? Avaient-ils une relation secrète ? »

En robe jaune et chapeau de paille, Artemis Stavridi se balance sur son Rocking-chair pliant, embrassant, lisant la lettre que son fiancé lui a laissé avant de se jeter du pont. Jan Fabre a troqué le pont Tallahatchee contre celui coupé d’Avignon. Les allusions nombreuses à la cité médiévale et à ses tours rappelle que le spectacle fut pensé pour la chapelle des Pénitents Blanc. Pensé pour un ancien lieu de culte, ce spectacle est empreint d’un hypnotique mysticisme évoquant la mort, la solitude et le doute .

La présence folle d’Artemis vient, bien sur de sa fabuleuse technique de danse, et il n’est pas inutile de rappeler que Jan Fabre est d’une grande exigence vis-à-vis de ses danseurs, leur demandant une formation classique pour intégrer la troupe. Mais Jan Fabre est aussi ( surtout ?) un plasticien, et son décor, véritable acteur du spectacle en est témoin. Se dévoilent devant nous des monticules de charbons sur lesquels tournent des trains électriques qu’Artemis enjambe, avale, bloque. Au dessus flottent des cages dans lesquelles volent des canaris.

Un spectacle entre mort et vie se déroule devant nos yeux, le charbon est celui des tréfonds de la mine dont la danseuse s’enduit, les oiseaux sont la vie car ils étaient les premiers à mourir quand l’air venait à manquer dans ces mines, sauvant ainsi la vie des ouvriers.

Another Sleepy Dusty Delta Day reçoit un accueil triomphal mérité, la tentation est immense d’arrêter le spectacle pour revoir une scène, prendre une photo d’ Artemis Stavridi , en clair-obscur dansant sur talons aiguilles. Dieu que c’est beau !

Merci Monsieur Fabre, vous ne cessez de nous surprendre, glissant du théâtre à la performance, de la sculpture à la chorégraphie. Choquant le public avec le pourtant si fort Je suis sang, pour avec Another Sleepy Dusty Delta Day  nous offrir la grandeur de votre âme.

Mardi 22 et Mercredi 23 juin, 20h30, théâtre des Abbesses, 31 rue des Abbesses, M Abbesses, durée: 1 heure,  01.42.74.22.77  , TARIF PLEIN,1ère catégorie 23€, 2ème catégorie15€ JEUNE 1ère et 2ème catégories 12€

 

Infos pratiques

La Fête de la Musique 2010
Gagnez 20×2 places pour Toy Story 3, au cinéma le 14 juillet
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Jan Fabre fait danser Artemis Stavridi avec la mort/ Another Sleppy Dusty Delta Day”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *