Danse
Amandine Albisson, nouvelle étoile de l’Opéra de Paris

Amandine Albisson, nouvelle étoile de l’Opéra de Paris

06 mars 2014 | PAR Marie Boëda

Une nouvelle étoile est née à l’Opéra Garnier hier, mercredi 5 mars, à la dernière représentation d’Onéguine de John Cranko : Amandine Albisson.

albisson_rt_1A quelques mois du départ, Brigitte Lefèvre, directrice de la danse, a nommé hier la très jeune et pétillante Première danseuse Amandine Albisson nouvelle étoile de l’Opéra de Paris. Onéguine, ballet à la force dramatique, a révélé une danseuse au rang suprême de la danse classique. Deux nominations cependant assez rapides, peut-être précipitées (Alice Renavand en janvier) qui semblent vouloir combler le futur manque de danseurs : Agnès Letestu, Isabelle Ciaravola et Nicolas Leriche ont pris ou prendront leur retraite cette saison.

Amandine Albisson a tout juste 25 ans. Née en 1989, elle intègre l’école de l’Opéra à 10 ans et rentre dans le corps de ballet à 17. Après quelques difficultés à passer Coryphée, elle est nommée Première danseuse en janvier 2014 et se voit déjà étoile à peine deux mois plus tard. En nommant ses dernières favorites, Brigitte Lefèvre laisse sa trace dans le ballet repris officiellement en octobre 2014 par le médiatisé Benjamin Millepied.

Il ne fait aucun doute sur la capacité de la danseuse. Elle a pu le prouver dans des rôles comme La Reine des dryades dans Don Quichotte ou La Sylphide en juin dernier. Cependant de nombreuses réticences sont émises quant à sa prestation de Tatiana dans Onéguine ce mercredi. Pourvu que cette nomination ne lui soit pas défavorable, car peut-être trop précipitée, face au talent de certaines autres danseuses de la troupe moins protégées. En attendant, la nouvelle étoile  assurément prometteuse sera le 10 mai et le 8 juin sur la scène de l’Opéra Bastille pour Daphnis et Chloé, une création de Benjamin Millepied.

Photo (c) : Opéra national de Paris

« Des hommes, des mondes », l’expo archipel du Collège des Bernardins
« Oncle Vania » : Lacascade chorégraphie un Tchekhov cruel au Théâtre de la Ville
Marie Boëda

One thought on “Amandine Albisson, nouvelle étoile de l’Opéra de Paris”

Commentaire(s)

  • kyriaco

    En effet cette nomination n’aurait vraiment pas du se faire pour Tatiana dans Onéguine,
    Oui cette nomination m’apparait précipitée, ridicule et stratégique
    Belle danseuse mais être belle ne fait pas une Etoile,

    mars 7, 2014 at 11 h 48 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture