Danse
Akzak, le spectacle de danse qui fait vibrer les corps aux Francophonies 2020 !

Akzak, le spectacle de danse qui fait vibrer les corps aux Francophonies 2020 !

28 septembre 2020 | PAR Chloé Coppalle

À l’occasion des Zébrures d’Automnes des Francophonies 2020, la rédaction avait rencontré les deux chorégraphes qui ont monté Akzak, l’impatience d’une jeunesse reliée, spectacle phare du programme de Limoges cette année. Une réussite pour ce projet qui porte la force sonore du corps au coeur de sa création.

Réalisé cette année, Akzak est le nouveau spectacle de danse produit par le duo de chorégraphes français Héla Fattoumi et Éric Lamoureux. Composé de douze danseurs accompagnés par le percussionniste Xavier Desandre Navarre, il présente un travail autour de la puissance sonore du corps. Ici, le corps rythme tout. Maître de la pièce, il créée les bruits, les mélodies et intervient sur le décor. Il y a toujours un corps qui guide et les autres qui suivent, jusqu’à ce que ce soit le musicien qui intervient et qui prend le contrôle du son pour diriger les danseurs. Akzak, c’est un dialogue musical entre le percussionniste et les danseurs, car Xavier Desandre Navarre ne compose pas une musique qui accompagne la danse. La matière musicale vient aussi des douze danseurs, qui devait travailler sur un spectacle créer sur du sept temps. 

Monter un spectacle avec peu de moyens, c’était un challenge aussi imposé par un cahier des charges précis. Si le spectacle est amené à faire plusieurs dates, comme c’est d’ailleurs le cas, comment voyager, en ces circonstances, avec douze danseurs et un musicien, sans être surchargé de matériel ? La solution vient de Xavier Desandre Navarre, seul percussionniste sur scène, et pourtant qui compose un univers sonore incroyable dense et diversifié avec peu de choses mais une virtuose des mains et des instruments ! « Dans le milieu du jazz, on le surnomme le Sorcier du rythme ! », notent les deux chorégraphes lors de la deuxième rencontre autour des spectacles, intitulée le Laboratoire du zèbre. Et c’est vrai qu’il est un vrai sorcier, un magicien du son.

Pour les deux chorégraphes, l’enjeu était de faire confiance à ce qu’Éric Lamoureux appelle une « palette de danseurs » pour « trouver une sorte de cohésion pour laisser voir au spectateur leurs singularités, leurs caractéristiques ». C’est peut-être pour cette raison que la production comprend de nombreux solos, avec une grande part d’improvisation laisser à ces moments seuls, qui finissent par se mélanger dans un groupe devenant très homogène.

Le spectateur ne sait jamais ce qui va lui être proposé après, et à chaque fois on est amené vers d’autres horizons, d’autres manières de jouer avec la lumière et le son, et c’est agréable de se laisser surprendre.

On a vu les danseurs prendre du plaisir, et nous aussi !

Visuel : © Laurent Philippe
Teaser : Akzak, l’impatience d’une jeunesse reliée – from Viadanse – Fattoumi/Lamoureux on Vimeo

Calendrier de la tournée :

– 25 et 26 septembre : PREMIERE FRANCAISE, Zébrures d’Automne, les Francophonies, Des écritures à la scène, Limoges
– 2 octobre 2020 : Théâtre Jean Vilar, Vitry-sur-seine
– 8 octobre 2020 : DSN, scène nationale de Dieppe
– 13 octobre 2020 : Tangram, scène nationale Evreux-Louviers
– 16 et 17 octobre 2020 : Tropiques Atrium, scène nationale de Fort-de-France, Martinique
– 28 octobre 2020 : Théâtre Falaki, D-CAF, Le Caire, Egypte
– Octobre 2020 : Bibliothèque d’Alexandrie, Egypte (TBC)
– 8 et 9 novembre 2020 : Nebia, Bienne, Suisse
– 12 et 13 novembre 2020 : Granit, scène nationale de Belfort
– 17 novembre 2020 : Scènes du Jura, scène nationale de Dole Lons-le-Saunier
– 4 décembre 2020 : Théâtre Mohamed V, Rabat, Maroc
– 8 décembre 2020 : Studio des Arts Vivants, Casablanca, Maroc
– 11 ou 12 décembre 2020 : Dialogues de corps, Ouagadougou
– 15 décembre 2020 : Institut français de Bobo Dioulasso, Burkina Faso
– 29 et 30 janvier 2021 : Halle aux Grains, scène nationale de Blois
– 4 février 2021 : Le Théâtre, scène nationale de Mâcon
– 10, 11, 12 février 2021 : MAC de Créteil, scène nationale
– 16 et 17 février 2021 : Maison de la Culture de Bourges, scène nationale
– 12 mars 2021 : Espace des Arts, scène nationale de Chalon-sur-Saône
– Entre le 25 et le 27 mars 2021 : Biennale de la danse en Afrique, Marrakech, Maroc
– 1er avril 2021 : Théâtre Debussy, Maisons-Alfort / Biennale de danse du Val-de-Marne
– 3 avril 2021 : Théâtre Louis Aragon, Tremblay-en-France / Biennale de danse du Valde-Marne
– 6 avril 2021 : scène nationale Châteauvallon-Liberté
– 9 avril 2021: Artdanse, Dancing – Centre de développement chorégraphique national de Dijon
– Juin 2021 : Journées chorégraphiques de Carthage, Tunisie (TBC)

 

 

 

« Dico Vertigo » les rubans de la mémoire de Bernard Germain
Retour sur le concours La Maestra – mine de grands talents
Chloé Coppalle

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *