Comédie musicale
Alexis Michalik met en scène Les Producteurs au Théâtre de Paris 

Alexis Michalik met en scène Les Producteurs au Théâtre de Paris 

30 novembre 2021 | PAR Geraldine Elbaz

Jusqu’à fin février 2022, le Théâtre de Paris présente Les Producteurs, une comédie musicale pétillante et burlesque mise en scène par Alexis Michalik. Découvrez, pour la première fois sur les planches en France, l’adaptation du musical phénomène de Broadway, créé en 2001 à partir du film éponyme de Mel Brooks, film qui avait remporté, en 1969, l’Oscar du meilleur scénario original. Sur scène, ils sont seize, ils chantent, dansent et font des claquettes. Un show complètement déjanté et virevoltant.

Le Pitch 

Un producteur arrogant en faillite et son comptable pusillanime mettent en place un stratagème pour arnaquer les assurances et gagner des millions : ils vont monter le pire show musical à partir d’un scénario désastreux, en réunissant la plus nulle équipe possible avec un metteur en scène catastrophique. Oui mais… rien ne se passe comme prévu. 

C’est la première fois que le spectacle est présenté en français. À New York il a été joué plus de 2500 fois et a remporté 12 Tony Awards, dont celui de la meilleure comédie musicale. Après une tournée mondiale retentissante, le show reste à ce jour le plus primé de tous les temps. 

Alexis Michalik, véritable champion de la mise en scène

À 38 ans, Alexis Michalik réussit absolument tout ce qu’il entreprend. Comédien, auteur, metteur en scène, il excelle partout. Tous ses projets artistiques sont des succès fulgurants avec des Molières à la clé et surtout un public aux aguets. Du Porteur d’histoire à Edmond en passant par le Cercle des illusionnistes, Intra Muros ou encore Une histoire d’amour, nous avons tout vu et nous continuons de suivre le petit prodige du théâtre français. Alors forcément, lorsque l’on voit son nom à l’affiche des Producteurs, on se précipite. 

Comme c’était le cas dans Edmond, alors que les spectateurs s’installent, la scène est déjà investie. Ici, quelques musiciens sont heureux de nous jouer des morceaux choisis de jazz. Ça swingue, c’est entraînant et cela instaure d’emblée une ambiance festive.

Le spectacle commence et l’on ressent immédiatement l’énergie débordante des comédiens qui sont impliqués totalement. Sur scène, l’effervescence est dingue. Ça fourmille, ça voltige, ça bouge dans tous les sens. C’est coloré, lumineux, époustouflant. L’équipe technique a mis le paquet et le public en a plein les yeux et les oreilles. Les décors, les costumes et le jeu des lumières : tous les détails ont été savamment orchestrés. C’est enlevé, très rythmé, il n’y a aucun temps mort.

Pendant toute la représentation, on peut apercevoir les musiciens, répartis dans les loges d’avant-scène. De part et d’autre, accordéon, contrebasse, claviers et autres instruments s’expriment allègrement. Paillettes et confettis, chansons et chorégraphies : tous les ingrédients du succès sont réunis. Nous sommes dans l’univers du music-hall dans toute sa splendeur. Les curseurs sont au taquet, on oublie la demi-mesure. C’est drôle, outrancier, caricatural, complètement loufoque. Et ça marche ! 

La troupe est aussi talentueuse que dynamique et on se laisse joyeusement entraîner dans le show.

C’est Broadway à Paris, allez-y ! Pour réserver, c’est ici.

Visuel : (c) Alessandro Pinna

Zaza Shengelia : « La Georgie est un pays qui lit et qui pense qu’il a des choses à dire au monde »
Nos paysages mineurs, une pièce majeure de Marc Lainé
Avatar photo
Geraldine Elbaz
Passionnée de théâtre, de musique et de littérature, cinéphile aussi, Géraldine Elbaz est curieuse, enthousiaste et parfois… critique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration