Baro d’evel: être « Là », éperdument vivants l’un avec l’autre

20 octobre 2018 Par
Mathieu Dochtermann
| 0 commentaires

En soirée d’ouverture du festival CIRCa à Auch, on pouvait découvrir ce vendredi , création de 2018 de la compagnie Baro d’evel. A partir d’un dispositif scénique très dépouillé, et d’un rien d’accessoires, les deux artistes et leur corbeau pie enchevêtrent leurs solitudes pour mieux entremêler les fils de leurs destinées. Un peu d’acrobaties, un zeste de danse, beaucoup de travail sur le chant et sur le son, une interprétation incarnée, et le fil tendu de la vie qui vibre éperdument. Beau, déroutant, émouvant. Très recommandé.