World

(Live-report) : Abraham Inc. fait vibrer la Cigale au Festival des Villes des Musiques du monde (15/10/2019)

(Live-report) : Abraham Inc. fait vibrer la Cigale au Festival des Villes des Musiques du monde (15/10/2019)

16 octobre 2019 | PAR Yaël Hirsch

Ce mardi 15 octobre, accompagnés de 7 musiciens et de la rappeuse Sarah Mk, le trio Fred Wesley, SoCalled et David Krakauer était sur la scène de la Cigale pour le Festival des Villes des Musiques du Monde qui est dédié cette année aux « Amériques » et dure jusqu’au 10 novembre. Deux heures de concert métissé Funk-Jazz-Electro-Klezmer qui a fait vibrer un public totalement conquis. 

Dix ans après le succès phénoménal de Tweet-Tweet (lire nos chroniques des concerts de l’époque), le trio formé par le tromboniste et directeur musical de James Brown Fred Wesley, le DJ déjanté canadien SoCalled et le clarinettiste David Krakauer (lire notre interview) est de retour avec un nouvel album depuis le 20 septembre : « Together we stand » (Label Bleu / L’autre Distribution). Mais comme ils exultaient de faire un bœuf avec Sarah Mk, Gary Winters (Trompette, voix, Jay Rodriguez (Saxophone ténor,flûte), Andrae Murchison (Trombone), Sus Vasquez (Guitare électrique), Allen Watsky (Guitare électrique, voix), Jerome Harris (Basse électrique, voix) et Michael Sarin (Batterie), ils ont annoncé un programme différent du line-up de ce nouvel album.

Au centre du trio, assis sur une chaise, chaussures en argent, Fred Wesley était impérial, à gauche, arc-bouté sur son clavier aux rythmes magiques, SoCalled parlait et parlait au public avec un accent charmant et un vrai talent de chauffeur de salle (« Vous avez des YouTube ? est ce que Dailymotion existe encore ? » ou alors « J’ai tellement envie d’une cigarette, mais je ne fume pas… ») et à droite, Krakauer dégainait régulièrement des solos à réveiller les morts. Bien sûr, certains incontournables des deux Cds du trios ont bouleversé le public, parmi lesquels l’irrésistible « The hippies were right », la puissante berceuse « Lullaby for Charlottesville », qui fait référence aux événements de 2017 en Virginie ou, joliment introduit par un moment mélancolique, le tube éponyme de l’album précédent « Tweet Tweet ».

Mais répertoires personnels, envies de rebonds et variations étaient aussi parfaitement à la fête avec notamment le tube de Fred Wesley « House party » repris a tue-tête par le public qui frise l’hystérie quand SoCalled attrape son accordéon. Après deux « bis » généreux, alors qu’il faut vraiment fermer boutique, c’est d’ailleurs sur quelques notes nostalgiques et énergiques de cet instrument que le concert se termine. Bravo Maestros…

Alors que le Festival Villes des Musiques du Monde se poursuit, ne manquez pas Raashan Ahmad au Tamanoir de Genevilliers, le 19 octobre et Tamayo au Petit bain le premier novembre. Programmation, ici. 

visuels (c) YH 

 

 

« Maléfique : Le Pouvoir du mal », une histoire aux frontières du réel et de l’imaginaire
Impro COLORS à la Pépinière Théâtre
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *