World

[Live report] « Idan Raichel » au New Morning

[Live report] « Idan Raichel » au New Morning

29 février 2016 | PAR David Rofé-Sarfati

Les 24 25 et 28 février le New Morning a accueilli a guichet fermé l’artiste israélien. Après le succès de son projet « Toure Raichel Collective » avec Vieux Farka Toure en 2014, l’artiste israélien Idan Raichel revient sur le devant de la scène avec un nouvel album intimiste « At the Edge of the Beginning ». Principalement composé de ballades introspectives enregistrées chez lui, l’album reflète son état d’esprit lié à sa nouvelle vie de père de famille.

Le concert reprend ses grands succès et les principaux titres de son nouvel album « At the Edge of the Beginning ». L’album est un album solo; il marque en quelque sorte la fin du « project » du Idan Raichel Project. On découvre le Idan Raichel qui se cachait au milieu de son groupe de musique plurielle, et c’est un pur bonheur. Le son est retenu, jazzy joyeux et cependant  comme à son habitude empreint de mélancolie et de nostalgie.  On retrouve les sonorités et la teinte de Idan Raichel. Des chansons en hébreu bien sûr mais aussi en arabe, en français. Raichel chante souvent seul et parle beaucoup. Il nous raconte Kfar Saba sa ville, son couple, les blagues juives de son père. Il raconte aussi : un journaliste français lui a demandé si depuis l’apparition de la vague de terreur en France, en particulier au Bataclan, salle où il s’est déjà produit, il était plus préoccupé. Il a répondu avec malice – je suis israélien, avoir peur est un privilège que nous n’avons pas. Dans une interview pour Walla Culture après la naissance de sa deuxième fille, il concédait toutefois : Je pense que j’ai fait une erreur [à la naissance de mon premier enfant], j’ai été la première année six mois à l’étranger. Mon ami Omar Faruk Tekbilek (musicien turc) n’a pas quitté le pays pendant 17 ans après la naissance de son premier fils!

C’est un Idan Raichel moins pudique qui réussit à faire lever la salle du New Morning à plusieurs reprises.  Le musicien de 38 ans, maintenant père de deux enfants, nous a offert un concert rigoureux chaleureux joyeux et serein, un concert qui comme il l’a souhaité, a su retenir le temps pour nous le donner à apprécier.

Idan Raichel (Piano,Voix), Maya Avraham (Voix), Avi Wogderess Vasa (Voix), Gilad Shmueli (Batterie), Yogev Glusman (Basse)

Gagnez 5×2 places pour le film « Belgica » de Felix Van Groeningen
Oscars 2016 : Spotlight sacré Meilleur film
David Rofé-Sarfati
David Rofé-Sarfati est Psychanalyste, membre praticien d'Espace Analytique. Il se passionne pour le théâtre et anime un collectif de psychanalystes autour de l'art dramatique www.LautreScene.org. Il est membre de l'APCTMD, association de la Critique, collège Théâtre.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *