Musique
Une playlist qui parle d’elle-même

Une playlist qui parle d’elle-même

09 février 2020 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Bertrand Belin, Kaytranada, King Krule, Irreversible Entanglements et Disclosure.

Le feu au cœur — Bertrand Belin

C’est un grand titre de Dylan auquel s’attaque ici le Français en lui rendant sa tonalité de balade faussement légère et empreinte d’un gris désespoir, celui de n’avoir pu, de n’avoir plus… Chanson typiquement folk issue de la tradition américaine, irlandaise peut-être et qui apporte un nouvel indice de ce qui fait la personnalité de Bertrand Belin.

Alone Omen 3 — King Krule

De ce spleen silencieux, en voici en quelque sorte une version moderne, Krule remuant la tête sur un rythme de blues dont la guitare finit par hurler et fendre ce sentiment de panique qui surgit telle la glace sur le feu… Étincelles de la connexion permanente qui provoque l’incendie et brûle le peu qu’il nous reste de conscience de soi.

No màs — Irreversible Entanglements

Longue intro afro avant de repartir dans la grande épopée des images du XXème siècle et surement d’aujourd’hui qui remet en perspective l’histoire de l’Amérique, de l’Afrique du Sud, à vrai dire du monde entier. Inspiré par un classique free jazz du catalogue du label Strata East. Magnifique. 

Know your worth — Khalid & Disclosure

Il fallait bien ça, la voix lumineusement transcendante de Khalid pour ramener à la surface un peu ce qui a fait le succès et l’efficacité de Disclosure totalement sorti des radars depuis un moment. Peut-être une façon de remettre à l’heure les pendules du frontin’man. Les Deejays OK mais derrière !

10 % — Kaytranada feat. Kali Uchis

Est-ce qu’il faut vraiment ajouter quelque chose à cette playlist ? Sérieux, ce morceau parle de lui-même, Kaytra’ bien propre sur lui, revenu de ses excès et accompagné de la sublime chanteuse qui fait le boulot devant. Kali Uchis, retenez ce nom  : on y reviendra.

Visuel : Le feu au cœur — Bertrand Belin

 

« 1, 2, 3 sucré », relevons le défi d’une alimentation plus saine avec la compagnie Yuzu
La Joie KOKOROKO
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *